corps

CORPS

Prononciation : (ps ne se prononce pas ; il y a liaison en z au pluriel et dans deux locutions : Corps et âme et Corps et biens) nom masculin
Étymologie : ixe siècle. Du latin corpus.

I.

I. La partie matérielle d’un être animé, notamment de l’homme.
1.  Le corps, considéré dans son ensemble, dans son unité, sous le rapport de sa conformation, de sa taille, de ses capacités physiques, de son état physiologique. Le corps de l’homme. Le corps d’un animal. Les différentes parties du corps. Les proportions du corps. Un corps bien constitué. Un beau corps. Un corps fluet, vigoureux, robuste. Un corps alourdi, déformé. Un corps souple, agile. Les exercices du corps. Avoir le corps brisé de fatigue. Éprouver des douleurs dans tout le corps. Un aliment qui tient au corps, riche et nourrissant. N’avoir rien dans le corps (fam.), être à jeun. Une voiture lui a passé sur le corps. Expr. fig. Passer sur le corps de quelqu’un, se faire attribuer, sans ménagement ni scrupule, un avantage, un poste, destiné à un autre ou postulé par lui. Il faudrait me passer sur le corps, se dit pour marquer une opposition irréductible.
2.  Le corps, considéré dans son rapport avec l’âme et l’esprit. Sain de corps et d’esprit. L’homme est composé d’un corps et d’une âme. Quand l’âme quitte, abandonne le corps. Expr. Avoir l’âme chevillée au corps, voir Âme. Appartenir à quelqu’un corps et âme, se donner à quelqu’un ou à quelque chose corps et âme, totalement, sans réserve. Fig. C’est un corps sans âme, se dit de celui qui a perdu une personne chère et, par extension, d’une institution privée de direction.
▪ Spécialement. Dépouille mortelle, cadavre. Le corps fut exposé. Procéder à la levée du corps. Suivre, accompagner le corps. Mettre, porter un corps en terre. Enterrer, inhumer, ensevelir un corps. Embaumer un corps. Ouvrir, disséquer un corps.
▪ Marque de domaine : religion catholique. La résurrection des corps. Le corps glorieux du Christ, en son état de ressuscité, entré dans la gloire du Père. Les corps glorieux, les corps des élus qui participent de la splendeur divine après leur résurrection, à la fin des temps. Dans le sacrement de l’eucharistie. Le corps et le sang du Christ sont réellement présents sous les espèces du pain et du vin. Recevoir le corps du Christ, communier. Le corps du Christ, le corps mystique, expressions tirées de saint Paul, qui désignent la communauté des chrétiens unis organiquement par le baptême au Christ ressuscité et formant avec lui un seul corps. – Marque de domaine : psychologie. Image du corps, syn. de Schéma corporel, voir Corporel.
3.  Le corps, considéré comme siège de la sensualité, du tempérament, de l’humeur, des sentiments. Les plaisirs du corps. Surtout dans des expressions figurées. Une fille folle de son corps, d’une sensualité effrénée. Faire commerce de son corps, se prostituer. Avoir le diable au corps, être d’une sensualité ou d’une activité débordante. Pleurer toutes les larmes de son corps, abondamment, en donnant tous les signes d’un désespoir extrême. À corps perdu, avec impétuosité, sans retenue, étourdiment. Se jeter à corps perdu dans la mêlée, dans le danger. À son corps défendant, à regret, avec répugnance. J’y ai consenti à mon corps défendant, malgré moi. Par métonymie. C’est un drôle de corps, une personnalité étrange.
 Titre célèbre : Le Diable au corps, de Raymond Radiguet (1923).
4.  Le corps, considéré comme la personne elle-même. Anciennement. Le corps du roi, la personne du roi. A subsisté dans l’expression Garde du corps, garde du roi et, aujourd'hui, personne attachée à la protection d’une autre. Marque de domaine : droit. Contrainte par corps, voir Contrainte. Prise de corps, le fait pour un juge de s’assurer de la personne d’un inculpé. Une ordonnance de prise de corps. La séparation de corps entre mari et femme, le jugement qui autorise deux époux à ne plus habiter ensemble.
5. La partie principale du corps humain ; le tronc, par opposition à la tête et aux membres. Il a le corps bien fait, mais les jambes un peu courtes. Avoir le corps allongé, court, trapu.
▪ Loc. adv. À bras-le-corps, voir Bras. À mi-corps, à la moitié du corps. Corps à corps, en serrant contre le sien le corps d’un autre. Ils luttaient corps à corps avec acharnement. Subst. Un corps à corps. Les corps à corps sont interdits dans certains sports. Fig. et fam. Affronter les difficultés corps à corps, avec courage et lucidité.
▪ Par analogie. La partie du vêtement qui couvre le tronc. Un corps de robe. Un corps de baleine (vieilli), un corps baleiné, un corset muni de baleines.

II.

II. En parlant d’un objet matériel.
1. La partie principale d’un édifice, d’un navire, d’un instrument, etc. Marque de domaine : bâtiment. Corps de bâtiment, partie d’un bâtiment présentant une certaine autonomie ; la partie principale d’un bâtiment, par opposition aux ailes, aux pavillons. Le feu a pris dans un des corps de bâtiment. Le corps d’une place forte. Le corps de logis. Un corps de ferme avec ses dépendances. – Marque de domaine : marine. Le corps d’un navire, sa coque. Par métonymie. Le navire lui-même, par opposition à la cargaison. Le navire a péri corps et biens. – Marque de domaine : technique. Le corps d’une pompe, le cylindre où se meut le piston. Le corps de chauffe d’une chaudière. – Marque de domaine : musique. Le corps d’une guitare, d’un violon, leur caisse de résonance. – Marque de domaine : calligraphie. Le corps d’une lettre, sa partie principale, les pleins considérés indépendamment des déliés. – Marque de domaine : typographie. Le corps d’un caractère, sa hauteur, c’est-à-dire l’espace vertical occupé par un caractère d’imprimerie. La force du corps, la mesure de cet espace ; l’espace vertical occupé par une ligne typographique composée dans un caractère donné. Un caractère de corps dix. Un texte en corps huit, composé en caractères de corps huit. – Marque de domaine : édition. Le corps d’un ouvrage, le texte, non compris la préface, les annotations, les annexes, les tables. – Marque de domaine : correspondance. Le corps d’une lettre, sa partie importante, par opposition aux indications de lieu, de date, aux formules de politesse. – Marque de domaine : héraldique. Le corps d’une devise, la figure représentée sur le blason par opposition à la sentence qui l’accompagne, appelée Âme.
2. Portion de matière qui forme un tout distinct. Marque de domaine : physique. Corps solide, pesant, compact. Corps transparent, opaque. La chute des corps. Le mouvement accéléré d’un corps en chute libre. La gravitation, l’attraction des corps. Corps noir, objet idéal, en équilibre thermodynamique, dont le rayonnement est exclusivement fonction de la température. Le spectre d’une étoile, en première approximation, est comparable au spectre du corps noir. – Marque de domaine : astronomie. Les corps célestes, les astres. – Marque de domaine : pathologie. Corps étranger, qui se trouve accidentellement dans le corps d’un homme ou d’un animal. Fig. Toute communauté a tendance à rejeter ceux qu’elle considère comme des corps étrangers. – Marque de domaine : anatomie. Corps calleux, pont de substance nerveuse qui unit les deux hémisphères du cerveau. Corps caverneux, tissu érectile des organes sexuels. Corps vitré, milieu transparent et réfringent du globe oculaire, qui remplit l’espace compris entre la rétine et la face postérieure du cristallin ; limité par la membrane hyaloïde, il contient l’humeur vitrée.
▪ Par analogie. Marque de domaine : droit. Le corps du délit, la preuve matérielle de l’infraction.
3.  Marque de domaine : chimie. La matière en tant qu’elle a des caractéristiques physiques et chimiques propres. Les corps simples sont constitués d’atomes identiques. Les corps composés sont constitués d’atomes différents. Le sodium est un corps simple, la soude un corps composé. Un corps pur. Un corps organique, inorganique. Les corps gras.
4.  Expr. Avoir du corps, manquer de corps, avoir de l’épaisseur, de la consistance ou en manquer. En parlant de matières minces et flexibles. Ce papier n’a pas assez de corps. En parlant de certains liquides. Ce sirop n’est pas assez cuit, il manque de corps. En parlant de vins, de liqueurs. Ce vin a du corps, il a de la vigueur, du degré, du moelleux. Ce vin prendra du corps en vieillissant. Fig. Prendre corps, se dit d’une idée, d’un projet qui est en train de se réaliser. Peu à peu, ce dessein a pris corps. Son discours commence à prendre corps. Donner corps à une chose, lui donner naissance ; venir la corroborer. Son attitude étrange a donné corps à nos soupçons.

III.

III. Ensemble de personnes ou de choses considéré comme une unité organique.
1. Société, réunion de personnes qui vivent sous les mêmes lois, les mêmes coutumes, les mêmes règles. Le corps social, l’ensemble des diverses catégories sociales considéré comme formant un tout. Le corps électoral, l’ensemble des électeurs inscrits.
2. Compagnie ou communauté particulière dans l’État ou la société. Il y avait sous l’Ancien Régime six corps de marchands. Les différents corps de métiers. Le corps enseignant. Le corps médical. Le corps des ingénieurs des Mines. Le corps diplomatique, le haut personnel des missions diplomatiques. Le corps consulaire. Les grands corps de l’État, le Conseil d’État, la Cour des comptes, l’inspection générale des finances, etc. Les corps constitués, instaurés par la Constitution ou par la loi. Le chef de l’État a reçu les corps constitués.
▪ Expr. Se réunir, s’assembler en corps. Assister en corps à une cérémonie. Marcher en corps. Un repas de corps. Esprit de corps, sentiment de solidarité animant ceux qui appartiennent à un même milieu, ont fréquenté la même école, exercent la même profession, etc. L’esprit de corps des polytechniciens.
▪ Spécialement. Le corps de ballet, la troupe des danseurs et des danseuses attachée à un théâtre.
3.  Marque de domaine : militaire. Corps de troupe ou, elliptiquement, corps, unité militaire organiquement constituée, dotée de sa propre autonomie administrative. Le régiment est un corps de troupe. Une unité formant corps et, elliptiquement, un corps, unité inférieure au régiment appelée, par décision, à s’administrer elle-même. Rejoindre son corps. Chef de corps, colonel, lieutenant-colonel ou chef de bataillon, commandant un corps et ayant par conséquent la double fonction de commandant tactique et de commandant administratif. Corps d’armée, grande unité militaire formée de plusieurs divisions. Général de corps d’armée, officier occupant le troisième échelon de la hiérarchie des officiers généraux de l’armée de terre, entre le général de division et le général d’armée. Général de corps aérien.
▪ Spécialement. Ensemble des unités de certaines armes spéciales. Le corps de l’artillerie, du génie. Le corps de bataille, les troupes placées au centre d’un dispositif tactique. Le corps de réserve, les troupes maintenues en réserve. Corps expéditionnaire, corps envoyé en expédition lointaine. Le corps expéditionnaire des Dardanelles. Corps franc, petite unité, généralement composée de volontaires, créée pour des missions particulièrement risquées et à laquelle est accordée une certaine autonomie. Corps de garde, détachement chargé de la garde d’un bâtiment militaire ; local assigné à ce détachement (en ce sens, on dit plutôt Poste de garde). On le conduisit au corps de garde. Expr. Des plaisanteries de corps de garde, des plaisanteries grossières.
4. Recueil de textes, de documents. Le corps des poètes latins, des poètes grecs. Marque de domaine : droit. Un corps de droit civil. Corps de droit canon. Un corps de lois. Spécialement. Corps de preuves, réunion de preuves diverses qui toutes ensemble forment une preuve complète. – Marque de domaine : philosophie. Corps de doctrine, réunion de principes cohérents qui constituent la base d’un système.
5.  Loc. Faire corps, en parlant de deux ou plusieurs choses, de deux ou plusieurs personnes, être uni de manière à ne faire qu’un, et fig., se montrer entièrement solidaire. Ces deux branches font tellement corps qu’il est impossible de les séparer. Les deux partis ont fait corps pour voter cette loi. Faire corps avec, être étroitement uni à, ne faire qu’un avec et, fig., s’unir pour une action commune. Le presbytère faisait corps avec l’église. Dans cette affaire, il a fait corps avec moi.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.