En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

caduc, -uque

CADUC, CADUQUE

adjectif
xive siècle. Emprunté du latin caducus, « qui tombe ou qui est près de sa chute ».
1. Qui touche à sa fin, à sa ruine. Cette construction devient caduque. Âge caduc.
2. Qui est tombé en désuétude, qui est périmé. Des institutions caduques. Un règlement caduc. Une loi caduque, qui ne s’applique plus. Une théorie caduque. droit. Legs caduc, legs qui reste sans effet, soit parce que le légataire est mort avant le testateur ou que la chose léguée a péri, soit parce que le légataire le répudie ou se trouve incapable de le recueillir. Donation caduque, qui ne peut pas être effective. – phonétique. Un phonème caduc, susceptible de s’amuïr.
3.  sciences naturelles. Qui tombe et se renouvelle à intervalles réguliers. Un arbre à feuilles caduques. Les bois des Cervidés sont caducs.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.