En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

bouc

BOUC

nom masculin
xiie siècle, buc. Probablement du gaulois *bucco.
1. Le mâle de la chèvre. Les cornes, la toison, la barbe d’un bouc. Puant comme un bouc. Le bouc béguète. écriture sainte. Dans l’Ancien Testament. Bouc émissaire, bouc que l’on chassait dans le désert, après l’avoir chargé de tous les péchés d’Israël. Fig. et fam. Personne que l’on tient indûment pour responsable de toutes les fautes, de tous les maux. Il a été pris comme bouc émissaire. Dans l’Évangile. Au jour du Jugement, Jésus-Christ séparera les agneaux et les brebis d’avec les boucs, les bons d’avec les méchants, les élus d’avec les réprouvés.
2.  Par analogie. Barbe de bouc et, elliptiquement, bouc, barbe étroite et taillée en pointe qu’on ne laisse pousser qu’au menton.
3.  botanique. Barbe-de-bouc, voir Barbe I.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.