baigner

BAIGNER

conjugaison verbe transitif et intransitif
Étymologie : xiie siècle. Du latin populaire *baneare, altération du bas latin balneare, dérivé de balneum, « bain ».

I.

I. Verbe transitif.
1. Immerger et faire séjourner dans l’eau ou dans un liquide quelconque. Baigner ses pieds dans une cuvette d’eau tiède ou, pron., se baigner les pieds. Baigner une plante, tremper dans l’eau le pot qui la contient pour que la terre s’imbibe. Spécialement. Faire prendre un bain à une personne, à un animal ; laver. Baigner un enfant, un malade. Baigner un chien à la rivière. Pron. Se baigner, prendre un bain dans une baignoire, dans la mer, etc. Aller se baigner dans le lac, dans la rivière.
2. Mouiller, arroser. Les eaux baignaient toute la plaine. Un jardin baigné de pluie. Fig. Son visage était baigné de larmes.
3. En parlant de la mer ou d’un cours d’eau. Couler autour ou le long d’un territoire, d’un lieu, d’une construction. La France est baignée par la mer du Nord, la Manche, l’Atlantique, la Méditerranée. La rivière qui baigne le pied des maisons.
4.  Par analogie. Envelopper, imprégner. Une lumière éclatante baignait la prairie. La brume baignait le cours du fleuve.

II.

II. Verbe intransitif.
1. Être complètement immergé dans un liquide. Le corps baignait dans l’eau. La viande baignait dans la sauce. Un engrenage qui baigne dans l’huile. Expr. fig. et fam. Tout baigne dans l’huile, tout va pour le mieux.
▪ Par exagération. Baigner dans son sang, perdre beaucoup de sang et en être couvert.
2.  Par analogie. Être enveloppé, imprégné de quelque chose. Une terrasse baignée de soleil. Fig. Sa vie baigne dans la plus totale insouciance.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.