bagatelle

BAGATELLE

nom féminin
Étymologie : xvie siècle. Emprunté de l’italien bagatella, « tour de bateleur », lui-même probablement issu d’un diminutif du latin baca, « baie ».
1. Objet de peu de valeur et peu nécessaire. Il dépense tout son argent en bagatelles. Il m’a fait présent de quelques bagatelles. Par extension. Somme d’argent dérisoire. J’ai eu ce vase pour une bagatelle, pour la bagatelle de vingt francs. Par antiphrase et iron. Il a perdu au jeu la bagatelle d’un million.
2. Chose futile sans véritable importance. La moindre bagatelle suffit à le divertir. Vous voilà bien embarrassé pour une bagatelle ! Ils se sont brouillés pour une bagatelle. Ce n’est qu’une bagatelle, une vétille. Interj. Bagatelles que tout cela !
▪ Expr. vieillie. Les bagatelles de la porte, parade qui se fait à la porte des spectacles forains pour engager le public à entrer. Fig. S’attarder, s’amuser aux bagatelles de la porte, s’attarder, s’amuser aux préambules au lieu d’en venir à l’essentiel.
3.  Fam. Aventure galante. Par extension. Amour physique. Aimer la bagatelle. Ne songer qu’à la bagatelle.
4.  Marque de domaine : musique. Composition légère et brève, sans forme précise, le plus souvent pour piano. Une bagatelle de Beethoven.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.