arbitre

I. ARBITRE

nom masculin
Étymologie : xiiie siècle. Emprunté du latin arbiter, ‑tri.
↪ voir aussi : II. Arbitre (n. m.)
1. Personne choisie pour mettre fin à un différend entre deux parties, en le tranchant ou en l’apaisant. Prendre, nommer, choisir quelqu’un pour arbitre. L’arbitre vient d’être désigné. S’en rapporter à des arbitres.
2. Personne qui est en mesure d’imposer à autrui ses décisions ; maître absolu. Vous êtes l’arbitre de mon sort, de ma fortune.
3. Personne dont le jugement fait autorité. L’arbitre du goût. L’arbitre du bon langage. L’arbitre des élégances.
4.  Marque de domaine : sports. Personne désignée pour faire appliquer les règlements dans une compétition. Les décisions de l’arbitre sont souveraines. Un coup de sifflet de l’arbitre. Arbitre de touche, dans les jeux de ballon, arbitre qui contrôle les sorties de la balle hors du terrain (on dit aussi Juge de touche). Arbitre de ligne, au tennis, arbitre chargé de surveiller si la balle est bien tombée dans les limites règlementaires (on dit aussi Juge de ligne).
Féminisation des noms de métiers et de fonctions
La féminisation des noms de métiers et de fonctions se développant dans l’usage, comme l’a constaté le rapport de l’Académie française rendu public le 1er mars 2019, il est à noter que ce nom peut aussi s’employer au féminin.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.