En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

amour

AMOUR

nom masculin
ixe siècle, amur ; xiie siècle, amor ; xviie siècle, amour. Emprunté du latin amor, sous l’influence de la forme de l’ancien provençal, langue des troubadours.
I.
I. Mouvement de l’âme qui pousse à établir une relation intime avec un être, soit pour lui faire du bien, soit pour en recevoir de lui.
1. Vive affection pour une personne, tendresse profonde qui lie deux êtres. L’amour paternel, maternel, filial, fraternel. L’amour qui le lie à sa famille. S’occuper avec amour de ses enfants. Spécialement. Amour du prochain, d’autrui, mouvement par lequel on veut le bien du prochain, d’autrui. Amour de soi, sentiment naturel d’attachement à sa propre vie, à ses avantages, et qui peut dégénérer en égoïsme. Amour-propre, voir ce mot.
2.  religion. Acte par lequel le Créateur aime sa créature, souhaite qu’elle s’unisse à lui ; acte par lequel la créature se porte de tout son être vers le Créateur. Dieu est amour dans son essence même. L’amour de Dieu, l’amour de l’homme pour Dieu ou celui de Dieu pour les hommes. Pur amour, amour pour Dieu sans aucun mélange de désir, de crainte, d’espérance ou de préférence. Expr. Pour l’amour de Dieu, dans le seul désir de plaire à Dieu et, par extension, formule rituelle pour demander la charité ou accompagner une demande, une supplique. Ouvrez-moi la porte, pour l’amour de Dieu !
3. Attirance physique et sentimentale ; relations physiques et sentimentales entre deux personnes qui s’aiment. L’amour est un désir d’union avec ce que l’on aime. Amour ardent, jaloux, aveugle, exclusif. Donner, inspirer, éprouver de l’amour. Être transporté d’amour. Brûler, languir, mourir d’amour. Il lui parlait d’amour. Il s’est marié par amour. Philtre, chanson, serment d’amour. Plaisir, chagrin d’amour. Vivre un grand amour. Un amour malheureux. Un amour de jeunesse. Amour platonique, qui ne recherche pas sa satisfaction physique. Amour chaste, amour de tête. Amour ancillaire, amour vénal. Faire l’amour, anciennement, courtiser. Ce galant fait l’amour à toutes les femmes. Aujourd'hui, accomplir l’acte sexuel avec quelqu’un. Faire l’amour à une femme, avec une femme. Amour libre, hors du mariage. Enfant de l’amour, né hors mariage.
▪ Parfois au pluriel et dans ce cas, généralement, au féminin. Les amours enfantines. Les plus belles amours. On revient à ses premières amours. Les amours mortes. Loc. À vos amours ! à vos souhaits. Spécialement. La saison des amours, la saison au cours de laquelle les animaux s’accouplent.
▪ Expr. Filer le parfait amour. Vivre d’amour et d’eau fraîche, voir Eau.
▪ Par métonymie. Personne que l’on aime avec passion. Parfois au pluriel. Elle fut son premier amour. Quitter ses amours. Cet enfant est l’amour de ses parents. En apostrophe. Mon amour, mon cher amour. Par affaiblissement. Fam. Tu serais un amour de me rendre ce service.
▪ Spécialement. Représentation peinte ou sculptée du dieu Amour (avec une majuscule). Peindre, sculpter des Amours, un Amour ailé. Représentation allégorique du désir amoureux. Des amours portant arcs et carquois.
 Titres célèbres : Les Amours, recueil de vers de Ronsard (1552-1556) ; L’Amour médecin, comédie de Molière (1665) ; De l’amour, essai de Stendhal (1822) ; Les Amours jaunes, recueil de vers de Tristan Corbière (1873).
II.
II. Vif attachement pour quelque chose.
1. Attachement profond et désintéressé à ce qu’on estime bon, beau, juste, vrai, à un idéal, à une valeur. L’amour de la vérité, de la justice, de la patrie. L’amour de l’humanité, du genre humain.
2. Vive attirance pour un objet ou une catégorie d’objets, goût passionné pour quelque chose. L’amour des richesses, du pouvoir. L’amour des livres anciens, des beaux meubles. L’amour de la gloire, des plaisirs. L’amour de la musique.
▪ Par affaiblissement. Soin fervent apporté dans l’exercice d’une activité. Travailler avec amour. Il soigne ses roses avec amour.
III.
III. Expr. et loc.
1.  Fam. Un amour de, se dit d’une personne, d’un animal, d’une chose qui suscite l’admiration pour son charme, sa beauté. Quel amour d’enfant ! Vous avez là un amour de chat. Un amour de statuette. Un amour de bouquet.
2.  musique. Viole d’amour, ancien instrument à deux jeux de cordes, dont l’un vibre harmoniquement lorsque l’archet touche l’autre. Hautbois d’amour, dont l’étendue est inférieure d’une tierce mineure à celle du hautbois ordinaire
3.  Pomme d’amour, nom donné à la tomate dans le Midi. Puits d’amour, pâtisserie faite d’une croûte de pâte feuilletée remplie de crème pâtissière. botanique. Amour en cage, voir Alkékenge.
4.  Prov. et expr. proverbiales. L’amour apprend aux ânes à danser, l’amour épanouit les gens les moins doués. L’amour est aveugle. Il n’y a point de belles prisons ni de laides amours. Malheureux au jeu, heureux en amour. L’amour est fort comme la mort. L’amour est plus fort que la mort.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.