ailleurs

AILLEURS

adverbe de lieu.
Étymologie : xie siècle, ailurs. Probablement issu, avec un ‑s adverbial, du latin populaire *aliore, dans une locution comme *in aliore loco, « dans un autre lieu ».
1. En un autre lieu. Cherchez ailleurs ! S’il ne se trouve pas bien où il est, que ne va-t-il ailleurs ? Nulle part ailleurs vous ne trouverez mieux. Spécialement. Chez d’autres auteurs, dans un autre livre, dans un autre passage. Cette expression ne se rencontre guère ailleurs que chez Villon. J’ai lu ailleurs que ce récit était controuvé. Nous avons dit ailleurs ce que valaient de telles hypothèses. Fig. Être ailleurs, avoir l’esprit ailleurs, être distrait. Répétez, je vous prie, j’étais ailleurs. Avoir l’air ailleurs. Litt. Aimer ailleurs, aimer une autre personne.
▪ D’ailleurs, d’un autre endroit. On vient d’ailleurs pour le consulter. Vous rencontrerez nos amis de Lyon et d’ailleurs. Fig. D’une autre cause, d’un autre motif. Son mécontentement ne vient pas de là, il vient d’ailleurs.
▪ Par ailleurs, par une autre voie. Ne passez pas par là : il y a des travaux ; passez par ailleurs. Fig. J’ai su par ailleurs qu’il allait se marier.
2.  Loc. adv. D’ailleurs. Avec une valeur concessive dans une argumentation. Du reste. Je vous apporterai d’ailleurs la preuve de ce que j’affirme. Ce tableau, fort beau d’ailleurs, n’a pas plu au public.
▪ Par ailleurs, d’autre part, d’un autre point de vue, pour le reste. C’est une affaire dont, par ailleurs, j’ignore tout.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.