En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

aile

AILE

nom féminin
xiie siècle, ele ; xve siècle, aile. Du latin ala.
I.
I. Organe du vol.
1. Chacun de ces organes, existant par paires sur le corps des oiseaux, de nombreux insectes, de quelques mammifères. Les ailes des oiseaux sont revêtues de plumes, celles des chauves-souris sont membraneuses. Les ailes d’un papillon. L’oiseau s’envola d’un coup d’aile. Un vif battement d’ailes. Ouvrir, étendre, déployer ses ailes. Partir, voler, s’envoler à tire d’aile, en battant des ailes avec force. Un oiseau qui ne bat que d’une aile, qui bat de l’aile, qui traîne l’aile, qui, blessé ou malade, a peine à voler. Spécialement. Cet organe dévié de sa fonction ordinaire. L’autruche et le casoar ont des ailes atrophiées qui ne leur permettent pas le vol mais facilitent leur course. Les ailes du manchot lui servent à nager. Par extension. Membrane servant de parachute chez certains mammifères, tels que l’écureuil volant, ou de nageoire chez certains poissons, tel l’exocet.
2.  Par analogie. Attribut entrant dans la représentation de certains êtres surnaturels, mythologiques ou allégoriques. On figure ordinairement les anges avec des ailes. Les ailes du cheval Pégase. Les ailes de Mercure. Les ailes de Cupidon. Les ailes de la Victoire, de la Renommée.
3.  Expr. fig. Sous l’aile de, sous la protection de. Il a pris son neveu sous son aile. Les ailes, l’aile du Seigneur, la protection de Dieu. Avoir des ailes, aller vite. Donner des ailes à quelqu’un, augmenter sa vitesse ; le rendre joyeux et plein d’allant. La peur lui donna des ailes. L’amour lui donne des ailes. Voler de ses propres ailes, se passer de l’aide, du secours d’autrui. Vouloir voler sans avoir d’ailes, entreprendre une tâche au-dessus de ses forces. Ne battre plus que d’une aile, battre de l’aile, être affaibli ; connaître de sérieuses difficultés. Depuis sa maladie, il ne bat plus que d’une aile. Son entreprise bat de l’aile. Dans ce pays, la sidérurgie bat de l’aile. Avoir du plomb dans l’aile ou, elliptiquement et vieilli, en avoir dans l’aile, être atteint dans sa santé, son moral ; se trouver dans quelque disgrâce. Avoir un coup dans l’aile (fam.), être ivre. Rogner, arracher, couper les ailes à quelqu’un, lui ôter de ses facultés ou de ses moyens ; lui retrancher de son autorité, de son crédit. Se brûler les ailes, subir un échec pour avoir pris un risque excessif. Tirer une plume de l’aile à quelqu’un (vieilli), lui soutirer quelque chose. Expr. proverbiale. Le mal a des ailes, il arrive promptement.
4.  cuisine. Dans une volaille, morceau comprenant le membre antérieur avec la partie charnue attenante au haut de la carcasse. Désirez-vous l’aile ou la cuisse ? Servir une aile de perdreau. Le blanc de l’aile. Aile d’oie confite, salée, fumée.
II.
II. Objet dont la forme ou la destination évoque celle d’une aile d’oiseau.
1.  technique. Aile d’un moulin à vent, châssis entoilé qui, mis en mouvement par le vent, fait tourner l’arbre.
2.  aéronautique. Chacune des surfaces planes fixées de part et d’autre de la carlingue d’un avion et qui assurent sa sustentation. Aile profilée. Aile en delta, en flèche. Par métonymie. Vieilli. Les Ailes, la flotte aéronautique civile ou militaire d’un pays.
▪ Spécialement. Aile libre, engin formé d’une voilure en matière synthétique tendue sur une armature triangulaire et d’un harnais auquel on se suspend, et qui permet de planer. L’aile libre est communément appelée deltaplane.
III.
III. Ce qui se déploie, se développe plus ou moins symétriquement des deux côtés d’un ensemble.
1.  anatomie. Chacune des deux parties d’un organe ou d’un os quand elles sont disposées symétriquement. Les ailes du nez, situées de chaque côté de l’arête. Les ailes du sacrum.
2.  architecture. Construction flanquant le corps principal d’un édifice, soit dans son alignement, soit en retour d’équerre, soit en arc de cercle. Les deux ailes d’un château. L’aile droite du bâtiment a été endommagée par un incendie.
3.  Ponts et chaussées. Aile de pont, chacune des évasures incurvées ou à pans coupés qu’on pratique aux extrémités d’un pont.
4.  théâtre. Aile de théâtre, chacun des espaces situés de part et d’autre de la scène, et qui servent aux mouvements des décors et aux déplacements des personnes.
5.  automobile. Partie de la carrosserie qui enveloppe et protège chaque roue. Ailes avant, ailes arrière. Emboutir une aile. Expr. Prendre un virage sur l’aile, le prendre si vite que la force centrifuge fait pencher la voiture.
6.  militaire. Chacune des extrémités d’une formation terrestre ou navale disposées à droite et à gauche du centre, face à l’ennemi. Enveloppement par l’aile. Manœuvrer par les ailes. Aile marchante, celle qui, dans une manœuvre de conversion, est la plus éloignée du pivot et décrit le plus large arc de cercle. Par analogie. L’aile marchante d’un parti, d’une église, l’ensemble de ses membres les plus dynamiques.
7.  sports. Chacune des extrémités de la ligne d’attaque formée par les joueurs d’une équipe de football, de rugby, etc. L’aile droite. L’aile gauche. Jouer à l’aile, y être affecté ou y intervenir. Changer d’aile, faire passer le jeu d’une aile à l’autre. En apposition. Un trois-quarts aile.
8.  politique. Aile droite, aile gauche, tendance la plus conservatrice, la plus progressiste d’un mouvement, d’un parti. Cette décision mécontenta l’aile droite du parti.
9.  costume. Bord latéral d’une coiffure. Les ailes d’une cornette.
10.  botanique. Chacun des deux pétales latéraux des fleurs de Papilionacées.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.