acte

ACTE

nom masculin
Étymologie : xive siècle, comme terme de droit ; xvie siècle, au sens général. Emprunté du latin acta, pluriel de actum, participe passé substantivé de agere, « agir ». Au sens 4 (xvie siècle), emprunté du latin actus, ‑us, proprement « action scénique », d’où « représentation théâtrale ».

I.

I. Action d’un être capable d’intention.
1. Action considérée essentiellement en tant que fait accompli. Consommer un acte, accomplir un acte. On ne vous demande pas des paroles, mais des actes. Ses promesses se traduisent rarement par des actes. Jugez les hommes sur leurs actes, non sur leurs intentions. Il est enfin passé aux actes. Spécialement. Action remarquable en bonne ou mauvaise part, considérée dans ses résultats. Un acte méritoire, glorieux, déshonorant, infamant. Action considérée dans sa nature. Un acte criminel. Un acte héroïque. Un acte inqualifiable. Un acte hostile. Action considérée dans sa forme. Un acte élémentaire, simple, complexe, habile, maladroit. Marque de domaine : philosophie. Ce qui réalise activement l’essence d’un être, par opposition à la capacité virtuelle d’agir qu’on appelle Puissance. Passer de la puissance à l’acte. Être en puissance ; être en acte. Par extension. Acte pur, état de l’être qui ne comporte aucune puissance, qui est tout entier réalisé. Dieu, selon Aristote, est acte pur. – Marque de domaine : psychologie. Passage à l’acte, conduite impulsive, le plus souvent violente, par laquelle se manifeste un désir ou un fantasme jusque-là réprimé ou refoulé. Passer à l’acte, passer de l’intention réprimée ou refoulée à la réalisation.
2. Action considérée essentiellement selon sa causalité ou sa finalité. Un acte calculé, prémédité, préparé, réfléchi, délibéré. Un acte impulsif, inattendu, imprévisible. Un acte insensé. Un acte gratuit, commis sans raison ou sans mobile apparent. Spécialement. Action engageant la responsabilité d’une autorité dans la limite de ses attributions, en vertu de sa compétence. Acte militaire, judiciaire, législatif, administratif, préfectoral, gouvernemental. Par analogie. Acte médical, toute intervention médicale ou chirurgicale. Acte chirurgical, acte opératoire, intervention chirurgicale.
▪ Loc. Acte de. Faire acte de. Acte de générosité, action exprimant cette qualité à un degré remarquable, et déterminée par elle. Un acte de vertu, de piété. Un acte de scélératesse, d’ingratitude. Un acte de folie, de démence, un acte causé par la folie. Faire acte d’indulgence, manifester cette qualité dans une circonstance donnée. Un acte de courage. Faire acte de courage. Un acte de volonté. Se retenir d’agir est parfois faire acte de volonté. Acte d’hostilité, acte d’agression, par lequel un gouvernement, un parti se met en état de guerre, de conflit contre un autre. Commettre un acte d’agression. Faire acte d’hostilité. Acte d’autorité, action par laquelle on use de son autorité, de son pouvoir. Cet acte d’autorité révolta tout le monde. Il fallait un acte d’autorité pour étouffer la rébellion. Faire acte d’autorité. Acte de bonne volonté, démarche que l’on fait sans en espérer de succès, uniquement pour prouver l’intérêt que l’on prend à quelqu’un ou à quelque chose. On pouvait espérer de lui un acte de bonne volonté. Je n’obtiendrai pas ce qu’il demande, mais je veux faire acte de bonne volonté. Acte de soumission, action par laquelle on témoigne qu’on se soumet. Cet acte de soumission ne suffit pas à lui obtenir le pardon de son suzerain. Faire acte de soumission. Acte de complaisance, démarche à laquelle on n’est pas obligé, et dont on ne s’acquitte que par bonté ou par indulgence. C’est un acte de pure complaisance. Il n’a jamais fait un acte de complaisance. Faire acte de présence, se présenter en un endroit, pour satisfaire à un devoir, ou par pure civilité. Après avoir fait acte de présence, il se retira. Faire acte de candidature, se porter candidat. Faire acte de bon citoyen, se comporter en bon citoyen. Marque de domaine : droit. Faire acte de tuteur. Faire acte d’héritier, agir comme héritier. Quand on fait acte d’héritier, on est engagé aux dettes.
▪ Spécialement. Marque de domaine : neurophysiologie. Acte réflexe, mouvement indépendant de la volonté, qui est causé par l’excitation de la racine sensitive d’un nerf. Actes réflexes chez les mollusques. – Marque de domaine : psychanalyse. Acte manqué, action ou conduite imprévue qui exprime le conflit de deux intentions, un désir inconscient refoulé venant perturber un projet ou un comportement visé consciemment par le sujet. Gestes involontaires, erreurs, oublis, maladresses et lapsus constituent pour Freud autant d’actes manqués à interpréter. – Marque de domaine : religion. Mouvement délibéré de l’âme vers Dieu. Faire un acte de foi. Un acte d’espérance, de charité, d’humilité. Par métonymie. Prière exprimant un de ces sentiments religieux. Réciter son acte de contrition. Vous trouverez dans ce livre de prières l’acte de foi. – Marque de domaine : linguistique. Acte de parole, énoncé effectivement produit par une personne dans une situation donnée. – Marque de domaine : droit maritime. Acte de Dieu, syn. vieilli de Cas de force majeure.

II.

II. Marque de domaine : droit.
1.  Acte instrumentaire ou, simplement, acte, écrit nécessaire à la validité ou à la preuve d’un fait, d’une situation. Un acte de vente. Passer, signer un acte devant notaire. Un acte notarié. Actes publics, solennels, authentiques, pièces qui émanent d’officiers publics ou dans lesquelles interviennent des officiers publics agissant dans l’exercice de leurs fonctions. Acte sous seing privé, établi par les parties elles-mêmes. Un acte faux, nul. Acte de souscription. Acte en brevet ; acte en minute. Acte exécutoire. Acte public. Acte de l’état civil, dressé par l’officier de l’état civil ou sous sa responsabilité et destiné à prouver l’état des personnes. Les actes de naissance, de mariage, de décès sont les principaux actes de l’état civil. Acte de notoriété, dressé par un officier public ou un magistrat et faisant état des déclarations de plusieurs personnes attestant des faits notoirement connus. Expr. Demander acte, demander la constatation légale d’un fait. Donner acte, constater légalement un fait. Prendre acte, constater publiquement un fait afin de s’en prévaloir à l’occasion et, par extension, en prendre bonne note. Dont acte, formule finale d’un acte et, par extension, formule mettant un terme à une discussion.
2.  Acte juridique ou, simplement, acte, manifestation de la volonté publique ou privée, destinée à produire des effets de droit. Acte administratif, décision unilatérale d’une autorité administrative. Acte d’administration, ayant pour but la gestion normale d’un patrimoine. Acte conservatoire, mesure prise en vue de la sauvegarde d’un droit. Acte arbitraire, acte d’autorité qui n’est fondé sur aucune loi. Acte déclaratif. Acte de disposition. Acte de pure faculté, de simple tolérance.

III.

III. Au pluriel. Recueil de documents, de procès-verbaux, de décisions, etc., émanant d’une autorité.
1. Relation d’évènements historiques, principalement dans le domaine de l’histoire religieuse. Les Actes des Apôtres, livre canonique du Nouveau Testament, rédigé par saint Luc, contenant l’histoire de l’Église depuis l’ascension du Christ jusqu’au premier séjour de saint Paul à Rome. Les Actes des martyrs, récits relatant les procès et les supplices des martyrs. Les Actes des saints, collection de documents et de notices hagiographiques entreprise par le jésuite Jean Bolland.
2. Documents d’une chancellerie, d’une assemblée délibérante, etc. Actes diplomatiques. Actes publics. Les Actes des conciles, recueil des décisions et des décrets conciliaires. Les Actes du Saint-Siège, documents émanant du pape ou de la curie romaine et comportant des décisions d’ordre doctrinal, liturgique ou disciplinaire ; ces documents ont pris un caractère officiel depuis 1909 sous l’appellation Actes du siège apostolique. Les actes de catholicité, les registres paroissiaux fixant la situation canonique de chaque fidèle au sein de l’Église : baptême, confirmation, mariage, réception des ordres sacrés, profession religieuse.
3. Mémoires, communications. Actes d’une société savante, d’un colloque. Publier les actes d’un congrès. Spécialement. Faire un acte, soutenir un acte, soutenir une thèse de doctorat (très vieilli). Salle des actes, salle où se soutiennent encore les thèses, dans certaines universités. La salle des actes de la Sorbonne.

IV.

IV. Marque de domaine : théâtre.
1. Chacune des grandes divisions d’une pièce, d’un opéra, pouvant elle-même être subdivisée en tableaux, en scènes. À la représentation, chaque acte est séparé du suivant par un baisser de rideau ou par un simple temps d’arrêt, l’entracte. La tragédie classique comporte d’ordinaire cinq actes.
2.  Pièce en un acte ou, elliptiquement, acte, qui précède ou suit le plus souvent une pièce plus longue. Il a écrit une série de petits actes et de saynètes.
3.  Fig. Épisode important d’une époque de la vie, d’une suite d’évènements formant un ensemble. Sa mort violente fut le dernier acte d’une vie mouvementée. Cet incident fut le premier acte du conflit.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.