souvenir (se)

8e édition

SOUVENIR (SE).

conjugaison Conjugaison : (Il se conjugue comme Venir.) v. pron.
↪ voir aussi : [II.] Souvenir (n. m.)
■  Avoir mémoire de quelque chose. Souvenez-vous de nos conventions, de vos promesses. Quand il n’y sera plus, on se souviendra de lui avec reconnaissance. Je m’en suis souvenu. Si je m’en souviens bien, la chose se passa à tel moment. Je me souviens qu’il m’a dit cela. Il ne se souvient pas qu’il m’ait dit cela. Je ne me souviens pas s’il y était, s’il y est venu. Je ne me souviens pas quand cela est arrivé, comment cela s’est fait, pourquoi il a fait cela, où cela s’est passé. Je ne me souviens pas qui me l’a dit. Faites-moi souvenir d’aller là. Je l’en ferai souvenir. Ceci me fait souvenir que....
Se souvenir signifie aussi Garder la mémoire, soit d’un bienfait pour le reconnaître, soit d’une injure pour s’en venger. Il m’a rendu un grand service, je m’en souviendrai toute ma vie. C’est un homme qui ne se souvient ni des bienfaits ni des injures. Seigneur, ne vous souvenez point de nos offenses.
Par forme de menace, Je m’en souviendrai, J’en marquerai mon ressentiment. Il s’en souviendra, Il s’en repentira. On dit de même : Souvenez-vous-en.
Se souvenir signifie encore Avoir soin, s’occuper de quelque chose. Je me souviendrai de votre recommandation. Souvenez-vous de mon affaire.
Souvenir ne s’employait à l’origine qu’impersonnellement et est encore très usité sous cette forme. Il me souvient d’avoir lu. Vous en souvient-il bien ? Il lui en souviendra toute sa vie. C’était, il m’en souvient, une belle journée de printemps.
Fig. et fam., C’est du plus loin qu’il me souvienne se dit d’une Chose, d’un événement qui date de loin.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.