siffler

8e édition

SIFFLER.

conjugaison v. intr.
■  Émettre un son aigu, soit avec les lèvres, soit en soufflant dans un sifflet, dans une clef forée, etc. Siffler pour appeler quelqu’un. Cet élève a été puni pour avoir sifflé en classe.
Fig. et fam., Il n’a qu’à siffler, Il n’a qu’à faire connaître sa volonté pour être obéi.
Il siffle en parlant, Sa prononciation est accompagnée d’un certain sifflement.
Siffler se dit aussi du Chant de certains oiseaux. Le merle siffle.
Il se dit encore du Son aigu que font entendre quelques animaux, comme les serpents, les cygnes, les oies, etc., quand ils sont en colère.
Il se dit également du Bruit aigu que fait le vent, ou une flèche, une balle de fusil, une pierre lancée avec force, etc. Écoutez le vent siffler. Le vent siffle dans la serrure. Il entendait les balles qui lui sifflaient aux oreilles. Le trait partit en sifflant.
Il signifie aussi Faire entendre un sifflement en respirant. On l’entend siffler quand il dort. Sa poitrine siffle.
Siffler s’emploie aussi comme verbe transitif et signifie Exécuter un air en sifflant. Il siffle toutes sortes d’airs. Ce merle, ce serin siffle tous les airs qu’on lui apprend.
Il signifie encore Appeler en sifflant. Siffler son chien.
Il signifie également Accueillir avec des sifflements, à coups de sifflet, pour marquer sa désapprobation. On a sifflé sa pièce. Cette comédie a été sifflée. Cet acteur a été sifflé.
Il s’emploie aussi figurément et signifie Désapprouver, accueillir avec dérision, avec mépris. Si vous faites cette proposition, on vous sifflera.
Il signifie encore, populairement, Boire d’un trait. Siffler un grand verre de vin.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.