En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

prisonnier, ière

6e édition

PRISONNIER, IÈRE.

s.
■  Celui, celle qui est arrêté pour être mis en prison, ou qui y est détenu. On l’a mené prisonnier. Il s’est rendu prisonnier. Se constituer prisonnier. Visiter les prisonniers. Délivrer un prisonnier pour dette. Prisonnier pour crime. Plusieurs témoins chargent ce prisonnier. p. 506Écrouer, élargir un prisonnier. On la retient prisonnière depuis longtemps.
Pain des prisonniers, Le pain que l’État fournit tous les jours aux prisonniers.
Prisonnier d’État, Celui qui est arrêté, qui est renfermé pour quelque action contraire à la sûreté de l’État.
Prisonnier de guerre, Celui qui a été pris à la guerre. Il a été fait prisonnier de guerre. On fit trois mille prisonniers. On a renvoyé ce prisonnier sur sa parole, on l’a renvoyé sans rançon. On fit l’échange des prisonniers. La garnison est prisonnière de guerre. Il est prisonnier sur sa parole, sur parole. Voyez Parole.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.