En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

dehors

5e édition

[II.] DEHORS.

s. m.
↪ voir aussi : [I.] Dehors (adv. de lieu)
■  La partie extérieure de quelque chose. Cette maison paroît belle par dehors, par le dehors. Le mal n’est qu’au dehors.
On appelle Les dehors d’un château, d’une maison, Les avenues, avant-cour, parc, etc. qui font partie du total d’une maison.
On dit, Les dehors d’une Place, pour dire, Les fortifications extérieures, les ouvrages détachés de la Place. Les dehors de cette Ville sont bons, mais le corps de la Place ne vaut rien. Il y a de beaux dehors, de bons dehors à cette Place. Garder, défendre les dehors. Gagner, prendre, emporter les dehors. On emporta les dehors l’épée à la main. Faire des dehors à une Place. On a revêtu les dehors.
On dit aussi figurément, Les dehors, pour dire, Les apparences. Il garde bien les dehors. Sauver les dehors. Il cache une âme double sous de beaux dehors, sous des dehors trompeurs.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.