En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

cause

5e édition

CAUSE.

s. f.
■  Principe, ce qui fait qu’une chose est. Dieu est la première de toutes les causes, la cause des causes, la souveraine cause, la cause universelle. On appelle Dieu, absolument et par excellence, Cause première, comme on appelle les créatures, Causes secondes. Dieu laisse agir les causes secondes. Il y a aussi différens genres de causes. Cause principale. Cause instrumentale. Cause matérielle. Cause formelle. Cause efficiente. Cause finale. Cause exemplaire. Cause physique. Cause morale. Cause occasionnelle.
On dit, qu’Un homme est cause du bonheur, du malheur d’un autre, pour dire, qu’Il y a donné occasion.
On dit d’Un malheur que quelqu’un a causé sans le vouloir, Il en est la cause innocente. Et en parlant de certaines choses, qui amènent quelques événemens à leur suite, on dit, qu’Elles en sont cause. Ce que je vous dis-là est cause de tous les désordres qui sont arrivés depuis. Les affaires qui me sont survenues sont cause que je n’ai pu avoir l’honneur de vous voir. Il est cause que je vous en ai parlé. Les remèdes dont on l’a accablé, sont cause de sa mort.
Cause, signifie aussi Motif, sujet, occasion, raison. Cause légitime. Juste cause. Il n’a point fait cela sans cause. Il se formalise sans cause. C’est à juste cause qu’il en a usé de la sorte.
On dit, Parler avec connoissance de cause, agir en connoissance de cause, pour dire, Parler, agir avec pleine connoissance de ce qu’on dit, de ce qu’on fait.
Quand on ne veut pas s’expliquer sur les motifs qu’on a de faire ou de ne pas faire quelque chose, on dit, Je veux faire cela, je ne veux pas faire cela, et pour cause.
Dans les Édits et Lettres patentes, on met, A ces causes, pour dire, En considération de ce qui a été exposé.
Cause, signifie aussi en style de Pratique, Droit cédé ou transmis d’une personne à une autre ; et il n’est en usage qu’en cette façon de parler : Ayant cause. Ses héritiers ou ayant cause.
Cause, signifie encore Intérêt. On dit en ce sens : La cause de Dieu. La cause du prochain. La cause des Rois. La cause publique, La cause des pauvres. La cause de l’Église. La cause de l’État.
On dit, La bonne et la mauvaise cause, pour dire, Le bon et le mauvais parti.
On dit, Prendre le fait et cause de quelqu’un, prendre fait et cause pour quelqu’un, pour dire, Se déclarer pour quelqu’un, prendre son parti, le défendre.
Cause, se dit aussi d’Un procès qui se plaide et qui se juge à l’Audience. Mettre une cause au Rôle. Faire appeler une cause. Plaider une cause. Gagner sa cause. Perdre sa cause. Prendre le fait et cause. Prendre fait et cause. Cause imperdable. Cause appelée. Cause remise. Bonne cause. Mauvaise cause. Cause douteuse. Cause indubitable. Cause embrouillée. Causes célèbres. Causes majeures. Cause d’apparat.
On dit, qu’Un homme est en cause, qu’il a été mis en cause, qu’il a été appelé en cause, pour dire, qu’Il est partie au procès ; et qu’Il est hors de cause, pour dire, qu’Il n’est plus intéressé au procès.
On appelle Avocat sans cause, Un Avocat qui n’est point employé. Il est du style familier.
À cause. préposition. Pour l’amour de, En considération de. À cause de lui. À cause de cela.
À cause que. conjonction. Parce que. Je n’irai pas, à cause qu’il est trop tard.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.