En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

causer

II. CAUSER

conjugaison verbe intransitif
xvie siècle. Extension du sens de l’ancien verbe causer, « faire comparaître en justice » (xiie siècle), du latin causari, « plaider, disputer ».
↪ voir aussi : I. Causer (v. tr.)
1. S’entretenir familièrement avec quelqu’un ; faire la conversation. Ils ont causé ensemble pendant une heure. Je cause volontiers avec lui. Nous causâmes longtemps de cette affaire. Causer de littérature, de voyages ou, elliptiquement et fam., causer littérature, voyages. Causer de choses et d’autres, s’entretenir librement de sujets divers. Causer de la pluie et du beau temps, s’entretenir de choses sans importance. C’est assez causé ou, elliptiquement, Assez causé, il est temps de se taire et de passer aux actes.
2.  Fam. et vieilli. Parler trop, inconsidérément. Ne lui racontez pas cela, il aime à causer. Spécialement. Parler avec malignité, de façon indiscrète et médisante. N’allez pas si souvent chez elle, on en cause, cela fait causer.
3.  Pop. Parler. Il cause beaucoup mais ne fait pas grand-chose.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.