En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

aune

5e édition

[I.] AUNE.

s. f.
↪ voir aussi : [II.] Aune (n. m.)
■  Mesure de trois pieds huit pouces de longueur, telle qu’elle est à Paris. Mesurer à l’aune. Vendre à l’aune. Une aune et demie. Une demi-aune. Demi-aune demi quart.
Il signifie aussi Le bâton de même longueur, dont on se sert à mesurer. Aune ferrée par les deux bouts. Aune brisée.
Il se dit encore De la chose mesurée. Une aune de drap. Une aune de toile, de dentelle, de ruban.
On dit proverbialement, Au bout de l’aune faut le drap, pour dire, que Les choses iront jusqu’où elles pourront aller.
On dit proverbialement et figurément, que Les hommes ne se mesurent pas à l’aune, pour dire, qu’Il ne faut pas juger de leur mérite par leur taille.
On dit aussi proverbialement et figurément, Mesurer les autres à son aune, pour dire, Juger d’autrui par soi-même.
On dit aussi proverbialem. et figurément, d’Une chose dont on a fait expérience à ses dépens, qu’On sait ce qu’en vaut l’aune.
Tout du long de l’Aune. Façon de parler figurée et proverbiale, pour dire, Beaucoup, excessivement. Il a fait débauche, et il en a pris, il s’en est donné tout du long de l’aune. On l’a battu, il en a eu, on lui en a donné tout du long de l’aune. S’il perd son procès, il en aura tout du long de l’aune.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.