En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

aumônier

I. AUMÔNIER

nom masculin
xie siècle, almosniers, « celui qui reçoit l’aumône ». Du latin chrétien eleemosynarius, « celui qui est chargé de distribuer l’aumône ».
↪ voir aussi : II. Aumônier, ‑ière (adj.)
1. Ecclésiastique jadis attaché à la maison d’un grand personnage, pour distribuer ses aumônes et assurer le service religieux de sa chapelle. Premier aumônier du roi. Aumônier de la reine. L’aumônier d’une princesse, d’un grand seigneur. L’aumônier d’un évêque. Grand aumônier de France, titre du premier aumônier de la Cour.
2. Ministre d’un culte attaché à un établissement, à une collectivité ou à un corps, pour y assurer la direction spirituelle, l’instruction religieuse et le service divin. Aumônier militaire. L’aumônier d’un hôpital, d’une prison. L’aumônier d’un collège, d’un lycée.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.