sérail

SÉRAIL

nom masculin (pluriel Sérails).
Étymologie : xve siècle. Emprunté de l’italien serraglio, altération de la forme ancienne saraio, de même sens, elle-même empruntée, par l’intermédiaire du turc serai, du persan saray, « palais ; tour ».
■  Dans l’Empire ottoman, palais du sultan ou d’un haut personnage. Le sérail de Constantinople. Le sérail du grand vizir, d’un pacha.
▪ A aussi désigné la partie du palais strictement réservée aux femmes, également appelée harem. Les eunuques du sérail.
▪ Fig. Cercle fermé, dont les usages ne sont connus que de ses membres. Faire partie du sérail. Il est né dans le sérail, il est du sérail.
▪ Expr. fig. Nourri dans le sérail, j’en connais les détours, par allusion à un vers de la tragédie de Racine Bajazet, signifie que l’on évolue avec aisance dans un milieu particulier.
 Titre célèbre : L’Enlèvement au sérail, opéra de Mozart (1782).
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.