En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

sage

SAGE

adjectif et nom
xie siècle, savie, puis sage. Issu du latin populaire sabidus, puis sabius, altération du latin tardif sapidus, lui-même dérivé de sapere, « avoir du goût, de la saveur » et, au figuré en parlant des hommes, « avoir du goût, du discernement », puis « être sage ».
I.
I. Adjectif.
1.  Class. Qui, par le libre exercice de sa raison et son expérience, a acquis les connaissances nécessaires pour juger sainement.
▪ Spécialement. théologie chrétienne. Qui possède la sagesse, qui connaît toutes choses. Seul Dieu est véritablement sage.
2. Qui gouverne sa vie avec discernement, se montre circonspect, prudent dans sa conduite. L’adversité l’a rendu sage. La parabole des vierges sages et des vierges folles dans l’Évangile. Par métonymie. Une attitude sage et réfléchie. Voilà un sage conseil. Impers. Il serait sage de renoncer à ce projet.
3. Qui met de la modération dans ses actes ou ses paroles, évite tout excès ; retenu, mesuré. Il ne s’est pas emporté, il a été fort sage en cette occasion. Montrez-vous plus sage et n’en demandez pas tant. Par métonymie. Un discours sage et tempéré.
▪ Par extension. Se dit d’une personne, en particulier d’un enfant, qui se montre docile et respectueux des règles. Une petite fille bien sage. Expr. fam. Être sage comme une image, être très obéissant, très calme.
▪ Vieilli. Se disait d’une jeune fille ou d’une femme vertueuse, à la conduite irréprochable. Elle est sage autant que belle. Par métonymie. Un sourire sage et modeste. Expr. très vieillie. Il est sage comme une fille, se disait d’un jeune homme timide, aux mœurs rangées.
II.
II. Nom. Rare au féminin.
1.  N. m. Class. Celui qui se distingue par l’étendue de son savoir, de sa science et la sûreté de son jugement. Le roi Charles V était surnommé Charles le Sage ou le Savant. Pythagore, se pensant indigne du nom de sage, lui préféra celui de philosophe. Les sept sages de la Grèce, nom donné à sept hommes de l’Antiquité, remarquables par leur savoir scientifique ou politique, parmi lesquels Thalès et Solon.
▪ Spécialement. théologie chrétienne. Le Sage, nom donné parfois au roi Salomon, qui avait reçu de Dieu le don de sagesse. – histoire. Les Protocoles des Sages de Sion, voir Protocole. Les Sages de la mer, de Terre-Ferme, titres donnés à différents dignitaires de la république de Venise.
2. Personne qui fait preuve de discernement, de prudence et de circonspection dans la conduite de sa vie. En agissant ainsi, vous avez montré que vous étiez un sage.
▪ Spécialement. Celui, celle qui agit en se conformant à l’ordre du monde et travaille à fortifier son âme contre les coups du sort. Le sage maîtrise ses passions. Les maximes du sage. Le sage stoïcien cherche à atteindre l’ataraxie.
▪ Par extension. Nom donné à des personnes choisies par les pouvoirs publics, en vertu de leur expérience, de leurs compétences et de leurs qualités d’impartialité, pour examiner des questions touchant à la vie de la société. En France, les membres du Conseil constitutionnel sont souvent appelés les neuf sages.
 Titre célèbre : Nathan le Sage, pièce de Lessing (1779).
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.