réduit

I. RÉDUIT

nom masculin
Étymologie : xiie siècle. Issu du latin reductum, participe passé neutre de reducere, « ramener » (voir Réduire).
↪ voir aussi : II. Réduit, ‑uite (adj.)
1.  Renfoncement ménagé dans une pièce plus grande ; par extension, pièce retirée, local de très petites dimensions. Réduit obscur. Un réduit servant de débarras.
▪  Vieilli. Petit logement à l’écart, retraite. Par extension. Lieu où une société choisie avait coutume de se rendre pour converser, jouer, se divertir ; salon.
2.  Marque de domaine : fortifications. Ouvrage construit à l’intérieur ou en arrière d’un ouvrage plus grand pour servir de retranchement aux défenseurs. Un réduit de bastion. Dans une ville fortifiée, la citadelle servait de réduit.
▪  Par analogie. Zone où des forces armées battues par l’ennemi se replient pour continuer le combat. Marque de domaine : histoire. Le réduit breton, en mai 1940, la zone de la péninsule bretonne d’où il avait été envisagé de poursuivre les combats.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.