En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

ranger

I. RANGER

conjugaison verbe transitif et pronominal (se conjugue comme Bouger).
xiie siècle, rengier. Dérivé de rang.
↪ voir aussi : II. Ranger (n. m.)
I.
I. Verbe transitif.
1.  Mettre, disposer selon un certain ordre. Ranger des livres par ordre alphabétique d’auteurs. Ranger des nombres par ordre croissant.
▪  Spécialement. Mettre en rangs, placer côte à côte sur une ou plusieurs lignes. Ranger des bouteilles sur une étagère. Ranger une armée en bataille, en ordre de bataille, généralement en ligne.
▪  Fig. Soumettre. Ranger sous sa domination, son autorité un peuple, une ville, une province. Alexandre rangea tout l’Orient sous sa loi. Ranger quelqu’un à la raison, à son devoir (vieilli), l’amener à faire ce qu’il doit.
2.  Mettre un objet dans un endroit donné ou à la place qui convient, qui lui est habituelle. Ranger du linge dans une armoire. Où avez-vous rangé ces documents ? Par métonymie. Ranger une pièce, y mettre de l’ordre. Pron. à sens passif. Ce n’est pas ici que se rangent ces outils.
▪  Fig. Placer dans telle ou telle catégorie, considérer comme. On range ces vers parmi les plus beaux de la langue française. On a longtemps rangé la baleine parmi les poissons.
3.  Mettre de côté, déplacer quelque chose pour laisser libre le passage. Ranger sa voiture le long du trottoir.
4.  marine. Ranger la terre, la côte, ranger un bâtiment, en parlant d’un navire, naviguer au plus près du rivage, d’un autre navire. Ranger à l’honneur, longer de très près un bateau, une roche, un écueil, pour montrer son habileté à manœuvrer et faire honneur au capitaine. Vieilli. Ranger des hommes sur une manœuvre, leur ordonner de gagner leur poste pour qu’ils soient prêts à agir. Range ! ordre donné par le maître de manœuvre ou le chef de quart. Range à larguer, à border les huniers !
II.
II. Verbe pronominal.
1.  Se placer selon une disposition, un ordre donnés, prendre place en un certain lieu. Les concurrents se rangèrent sur la ligne de départ. L’instituteur a fait se ranger les écoliers par deux ou, avec ellipse du pronom personnel, a fait ranger les écoliers par deux. Se ranger en file indienne.
▪  Fig. Pour marquer le choix d’un camp, la préférence donnée à un parti. Il s’est rangé parmi les opposants. Se ranger aux côtés des belligérants, du côté des belligérants. Expr. Se ranger sous la bannière ou, vieilli, sous les enseignes, sous le drapeau de quelqu’un, se rallier à sa cause.
▪  Signifie aussi, figurément, se soumettre, se plier. Cette faction, cette province s’est rangée sous les lois du vainqueur. Se ranger à l’avis de quelqu’un, s’y rendre. Se ranger à l’opinion commune.
2.  Se mettre de côté pour laisser la voie libre. Se ranger contre le mur. On se rangea pour laisser passer les coureurs. La police fit se ranger les curieux ou, avec ellipse du pronom personnel, fit ranger les curieux.
▪  Spécialement. En parlant d’une personne qui conduit un véhicule ou, par métonymie, du véhicule lui-même. Se placer à l’écart de la circulation, se garer. Le gendarme lui fit signe de se ranger. marine. Le navire se range à quai, il longe le quai, ou s’y amarre.
3.  Adopter une manière de vivre plus ordonnée, plus régulière. Il était joueur, mais il a fini par se ranger. Expr. pop. Se ranger des voitures, renoncer à une vie désordonnée ou se retirer des affaires.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.