En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

pulpe

PULPE

nom féminin
xvie siècle. Emprunté du latin pulpa, « chair, viande ; pulpe des fruits ».
1.  botanique. Substance tendre et souvent juteuse, qui entoure et protège la graine des fruits charnus. Pulpe de prune, de grenade, de raisin. Jus d’orange sans pulpe. Une calebasse vidée de sa pulpe. Désigne aussi la chair, riche en amidon ou en saccharose, de certains tubercules ou racines tubérisées. Pulpe de pomme de terre, de topinambour, de manioc.
▪  pharmacie. Vieilli. Pâte obtenue en écrasant la partie charnue de certains végétaux.
2.  Par analogie. anatomie. Pulpe des doigts, tissu souple et charnu se trouvant à leur extrémité. Pulpe rouge, pulpe blanche de la rate, les deux tissus qui constituent le parenchyme de cet organe. Pulpe dentaire ou, simplement, pulpe, tissu conjonctif richement vascularisé et innervé, situé dans la cavité centrale de la dent. La pulpe dentaire est couramment appelée nerf de la dent.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.