S.V.P.

PLAIRE

conjugaison verbe intransitif, impersonnel et pronom Conjugaison : (je plais, il plaît , nous plaisons ; je plaisais, nous plaisions ; je plus ; je plairai ; je plairais ; plais, plaisons ; que je plaise ; que je plusse ; plaisant ; plu).
Étymologie : xiie siècle. Réfection du verbe de l’ancien français plaisir, lui-même issu du latin placere, « être agréable ».
1.  V. intr. Être agréable à autrui. Il a eu le bonheur de leur plaire. Elle cherche toujours à plaire à son entourage. Vouloir plaire à tout le monde. L’art de plaire. Il a tout pour plaire. Spécialement. Séduire, attirer. Cet homme semble lui plaire. Pron. à valeur réciproque. Ils se sont vus, ils se sont plu.
▪  En parlant de choses. Être source de satisfaction, de contentement, procurer de l’agrément. Son sourire m’a tout de suite plu. Votre franchise me plaît. Voilà qui devrait lui plaire. Absolument. Ce costume est un modèle qui plaît beaucoup, qui a du succès.
▪  Loc. iron. et vieillie. Cela vous plaît à dire, pour marquer son désaccord avec ce qui vient d’être dit ou pour énoncer un refus. Que ce soit un honnête homme, cela vous plaît à dire.
2.  V. impers. Convenir, être agréable. Je ferai ce qu’il vous plaira. Comme il vous plaira, autant qu’il vous plaira, comme, autant que vous voudrez. Suivi d’un infinitif ou d’une subordonnée au subjonctif. Il me plaît d’être parmi vous. Vous plairait-il d’aller au théâtre ? Il nous plaît que vous ayez réussi à venir. Et s’il me plaît à moi de le faire ! Expr. Cela va comme il plaît à Dieu, se dit d’une affaire menée avec négligence, abandonnée aux caprices du hasard.
  Titre célèbre : Comme il vous plaira, de William Shakespeare (vers 1599).
▪  Loc. Plaît-il ? formule de politesse utilisée pour faire répéter ce que l’on a mal entendu ou mal compris ou ce que l’on feint d’avoir mal compris. S’il vous plaît (par abréviation S.V.P.), s’il te plaît, formule de politesse liée à une demande ou à un ordre. Pouvez-vous, s’il vous plaît, répondre à ma question ? Un peu de silence, s’il vous plaît ! Pour exprimer un acquiescement courtois. « Voulez-vous un café ? – S’il vous plaît. » Fam. Pour insister, souligner un propos. Il s’est acheté une montre, et en or, s’il vous plaît.
▪  Avec ellipse du pronom impersonnel. Plaise à Dieu, plût à Dieu que…, pour exprimer un souhait, un vœu, un regret. Plaise à Dieu qu’il revienne sain et sauf ! Plût au Ciel que cette nouvelle fût fausse ! À Dieu ne plaise, ce qu’à Dieu ne plaise ! pour exprimer un refus énergique ou pour atténuer la brutalité d’une hypothèse. À Dieu ne plaise que j’y consente jamais. S’il meurt, ce qu’à Dieu ne plaise, je quitterai cette maison.
▪  Marque de domaine : droit. S’emploie pour introduire une conclusion, une requête présentée à un tribunal. Plaise à la cour accorder réparation, plaise au tribunal de relaxer cet homme.
3.  V. pron. Prendre plaisir à quelque chose, y trouver quelque agrément. Il se plaît à lire, à flâner. Il ne se plaisait qu’à me contredire. Se plaire en un lieu, s’y trouver bien. Je me plais bien à la campagne.
▪  Par extension. En parlant d’animaux ou de végétaux. Se rencontrer fréquemment en un endroit donné ; y prospérer. Les couleuvres se plaisent dans les lieux chauds et humides. Les fougères se plaisent à l’ombre.
Orthographe
◇ Peut s'écrire il plaît ou il plait, selon les rectifications orthographiques de 1990.
[règle §3] Les accents et le tréma • accents circonflexes sur î et û.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.