passage

I. PASSAGE

nom masculin
Étymologie : xie siècle, au sens de « défilé dans une montagne » ; xiie siècle, au sens de « traversée en mer », puis de « fragment d’un texte ». Dérivé de passer.
↪ voir aussi : II. Passage (n. m.)

I.

I. Action de passer.
1.  Le fait, pour quelqu’un ou quelque chose, de passer par un lieu au cours d’un déplacement ; moment où l’on passe en ce lieu. Le passage des troupes, d’une armée. Les pillards ont tout brûlé sur leur passage. Les fidèles se découvrent au passage de la procession. Attendre le passage du peloton, des coureurs. Je l’ai rencontré lors de son passage à Paris.
▪  Le passage de l’autobus, du train. Interdire le passage des poids lourds dans une agglomération. Fam. Il y a beaucoup de passage dans cette rue, beaucoup de circulation.
▪  Le passage d’une comète, d’un cyclone. Le passage de l’air, de la fumée dans un conduit. Le passage de la lumière à travers les vitres.
▪  Fig. Le passage d’un homme politique à tel ministère, à tel poste. Le passage d’un chanteur à la télévision.
▪  Spécialement. Marque de domaine : zoologie. Déplacement qu’opèrent, au cours de la migration saisonnière, certains oiseaux ou certains poissons. Le passage des ramiers, des bécasses. Le passage des saumons. – Marque de domaine : astronomie. Phénomène au cours duquel un observateur terrestre voit un astre se projeter sur le disque d’un autre. Le passage de Vénus devant le Soleil. – Marque de domaine : aéronautique. Faire un passage, survoler à basse altitude un point déterminé. – Marque de domaine : sports. Temps de passage, temps que met un coureur, un skieur pour parvenir à un point du parcours pris comme référence. – Marque de domaine : droit. Droit de passage ou, elliptiquement, passage, droit général ou particulier de traverser la propriété d’autrui, par prescription ou par convention. Servitude de passage, obligation imposant au propriétaire d’un fonds ce type de droit. Carnet de passage en douane, pièce officielle permettant l’entrée ou la sortie d’un véhicule ou de marchandises devant séjourner temporairement à l’étranger.
▪  Loc. Céder, barrer le passage. Cet automobiliste devait le passage à l’autre. Livrer passage à quelqu’un, le laisser passer. Au passage, sur le trajet et, fig. et fam., en profitant de l’occasion, du moment. Déposer un paquet au passage. Je vous ferai observer, au passage, que vous êtes en retard. Avis de passage, déposé par un facteur ou un livreur lorsque le destinataire est absent. Point de passage obligé ou, elliptiquement, passage obligé, lieu où il faut nécessairement passer et, fig., obligation à laquelle on ne peut manquer et dont dépend la poursuite d’une entreprise, la réalisation d’un projet. Ellis Island était un des points de passage obligés pour ceux qui émigraient aux États-Unis. Dans l’Antiquité, le séjour à Athènes était un passage obligé pour qui voulait être orateur. De passage, qui n’est là qu’en visite, qui ne reste pas. Être de passage dans une ville. Hôte, clientèle de passage. Oiseau de passage, nom donné à certains oiseaux migrateurs et, fig. et fam., à une personne qui ne s’attarde nulle part.
▪  Loc. fig. Passage à vide, le fait de tourner à vide en parlant d’un moteur et, fig. et fam., de perdre momentanément son efficacité, ses forces.
2.  Franchissement d’un seuil, d’une limite, d’un obstacle, permettant de passer d’un lieu à un autre. Le passage d’une rivière, d’un détroit, d’un col. Un passage à gué. Le passage de la mer Rouge. Le passage des Alpes par Hannibal. Le pont, le bac permet le passage d’une rive à l’autre. Le passage de la ligne, le franchissement de l’équateur. Marque de domaine : droit. Contrat de passage, par lequel l’exploitant d’un navire ou d’un aéronef s’engage à transporter un voyageur. Par métonymie. Vieilli. Prix d’une traversée fluviale ou maritime. J’ai payé mon passage sur le paquebot.
▪  Marque de domaine : physiologie. Le passage de l’air dans les poumons, de l’alcool dans le sang. Le passage des nutriments à travers la muqueuse intestinale.
▪  Fig. Le fait de se présenter, d’être présenté devant ceux qui ont compétence pour délivrer un agrément, une autorisation, etc. Le passage d’un candidat devant un jury. Le passage d’un projet de loi devant une commission.
3.  Fig. Évolution d’un état à un autre. Le passage d’un corps de l’état liquide à l’état solide. Le passage du jour à la nuit. Le passage de l’Empire à la République. Le passage du franc à l’euro et, elliptiquement, le passage à l’euro. Le passage d’un élève dans la classe supérieure. Examen de passage. Rite, cérémonie de passage, qui marque solennellement, dans certaines sociétés, l’accès à un nouveau statut, et particulièrement l’entrée dans l’âge adulte.
▪  Pour indiquer qu’on fait succéder une action, une tâche, une situation à une autre. Passage à l’ordre du jour. Passage à la discussion des articles, ou passage aux articles, dans l’examen d’un projet ou d’une proposition de loi par une assemblée parlementaire, étape qui suit la discussion générale du projet ou de la proposition. – Marque de domaine : psychologie. Passage à l’acte, voir Acte.
4.  Le fait de soumettre à l’action ou de subir l’action de quelque chose. Passage au tamis, à la moulinette. Passage de l’acier au laminoir. Fig. et fam. Passage à tabac, le fait de rosser quelqu’un.

II.

II. Lieu où l’on passe.
1.  Voie, chemin qui permet de se rendre d’un point à un autre, de franchir un obstacle. Un passage large, étroit, encaissé, difficile. Un passage à flanc de montagne. Le passage du Nord-Ouest, voie maritime, au nord du Canada, permettant de relier l’océan Atlantique et l’océan Pacifique. Garder, défendre un passage. Ménager, se frayer un passage. Un passage condamné. Un passage souterrain.
▪  Passage à niveau, voir Niveau. Passage inférieur, supérieur, se dit d’une route qui passe au-dessous, au-dessus d’une autre ou d’une voie ferrée. Passage protégé, passage pour piétons, réservé aux piétons pour traverser une chaussée. Passage clouté, voir Clouter.
2.  Ruelle étroite, galerie souvent couverte et réservée aux piétons. Passage public, privé. Un passage réservé aux riverains. Un passage bordé de boutiques. Le passage Choiseul, le passage des Panoramas, à Paris. À Lyon, les passages entre les maisons sont appelés traboules.

III.

III. Fragment de texte, d’œuvre littéraire ou musicale que l’on distingue de l’ensemble.
On trouve dans ce texte quelques passages intéressants. Un passage narratif, descriptif. Citer, commenter un passage de l’Écriture. Dans cet opéra, il y a de fort beaux passages.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.