neuf, neuve

II. NEUF, NEUVE

adjectif
Étymologie : xe siècle, nous. Issu du latin novus, « nouveau ».
↪ voir aussi : I. Neuf (adj. numér. et n. m.)
1.  Qui est fait depuis peu, qui n’a pas encore servi. Un habit neuf. Ces souliers sont tout neufs. Ce manteau n’est pas usé, il est comme neuf. Acheter une voiture neuve. Être à l’état neuf. Loc. Battant neuf, flambant neuf (fam.), voir Battre, Flambant. Expr. Briller, être propre comme un sou neuf (fam.). Faire peau neuve, se dit de certains animaux dont l’épiderme tombe et se renouvelle au moment de la mue et, fig., d’une personne qui change complètement de sentiments, d’attitude, de métier, etc. Fig. Apporter du sang neuf dans une entreprise.
▪  Par extension. Qui est tout nouveau, qui vient d’apparaître ou de se produire, qui n’est tel que depuis peu. Amitié neuve. Une gloire toute neuve. Sa science est bien neuve. Un pays neuf, nouvellement créé. Un homme neuf, un homme qui s’est élevé par son seul mérite, sans rien devoir à la naissance ou, plus couramment aujourd’hui, un homme qui était auparavant inconnu. Loc. fam. Quoi de neuf ? Qu’y a-t-il de neuf ou, subst., Y a-t-il du neuf ? Il y a du neuf dans cette affaire, elle connaît de nouveaux développements.
▪  Expr. Au gui l’an neuf ! exclamation par laquelle on salue l’avènement de l’année nouvelle.
2.  Qui n’est pas émoussé par l’habitude, altéré par l’usage ; qui a conservé sa fraîcheur, sa simplicité. Porter un regard neuf sur une question. Voir le monde avec des yeux neufs. En parlant d’une personne. Qui n’a pas été formé par l’expérience. Il est tout neuf dans le métier.
3.  Qui est plus récent, par rapport à d’autres choses de même nature ou de même espèce. Il y a dans cette ville deux châteaux, le vieux château et le château neuf. La vieille ville et la ville neuve. Le Pont-Neuf, à Paris. Dans cette acception, Neuf entre dans la composition d’un certain nombre de noms de lieux et il peut alors être placé avant le nom. Neuf-Brisach. Subst. Noisy-le-Neuf. Louvain-la-Neuve.
4.  Qui est original, inédit, qui est formulé, traité pour la première fois. Une pensée neuve. Il n’y a dans tout cela rien de vraiment neuf. Expr. fam. Voilà qui est neuf pour moi.
5.  Subst. Ce qui est neuf, vient d’apparaître ou n’a pas encore servi. Donnez-nous du neuf. Le goût du neuf. Expr. fig. Faire du neuf avec du vieux.
▪  Loc. adv. À neuf, de manière à réparer, à restaurer dans l’état initial. La remise à neuf d’une salle de spectacles. Remettre une pièce à neuf.
▪  De neuf, avec des choses qui n’ont jamais servi, qui viennent d’être acquises. Être vêtu, habillé de neuf, porter des vêtements neufs.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.