En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

ligne

LIGNE

nom féminin
xe siècle. Emprunté du latin linea, qui désigne d’abord un fil de lin, puis une ligne tracée.
I.
I. Trait qui joint, concrètement ou idéalement, deux points ou une série de points.
1.  géométrie. Figure engendrée par le déplacement d’un point, et considérée comme n’ayant ni largeur ni profondeur. Ligne droite, ligne courbe. Ligne circulaire, ligne elliptique. Ligne verticale, horizontale, oblique, perpendiculaire. Deux lignes qui se coupent. Mener, tirer deux lignes parallèles. Ligne brisée, voir Brisé. Expr. proverbiale. La ligne droite est le plus court chemin d’un point à un autre. Spécialement. Lignes trigonométriques, représentations géométriques des six fonctions trigonométriques fondamentales : sinus et cosinus, tangente et cotangente, sécante et cosécante.
▪ physique. Ligne de champ, ligne de force, courbe à laquelle sont tangents tous les vecteurs du champ, de la force. Ligne d’induction (vieilli), ligne de force dans un champ magnétique.
2. Trait simple joignant une série de points sur une certaine longueur. Tracer une ligne au crayon, au pinceau, à la plume. Ligne continue, ligne en pointillé. Tirer des lignes sur une feuille. Les lignes d’un cahier. Les lignes de la portée musicale.
▪ technique. Ligne de foi, voir Foi. – astronomie. Ligne des pôles, droite qui joint les deux pôles de la Terre. Ligne des équinoxes, droite qui joint les points équinoxiaux de l’orbite d’une planète. Ligne des solstices.
▪ beaux-arts. Ligne de fuite, voir Fuite.
▪ Spécialement. Les lignes de la main, les traits qui sillonnent la paume. Ligne de vie, de chance, de tête, de cœur. Le chiromancien lit dans les lignes de la main.
3. Pris comme ce qui sert de limite entre deux ensembles, deux éléments contigus, ce qui délimite et sépare deux surfaces. Ligne d’horizon, où le ciel et la terre semblent se joindre, dans le champ de vision d’un observateur. Ligne de démarcation, qui partageait la France en deux zones, durant l’occupation allemande (voir Démarcation). Expr. La ligne bleue des Vosges, expression empruntée à Jules Ferry et qui servit à désigner, dans un esprit de reconquête, la frontière entre les anciens départements français annexés par l’Allemagne en 1871 et le reste du pays.
▪ Sports. La ligne de départ, la ligne d’arrivée d’une course. Les lignes de but, de touche d’un terrain de football, de rugby. Les lignes du court de tennis, qui délimitent les espaces à l’intérieur desquels les balles doivent retomber. Juge de ligne.
▪ géographie. La ligne équinoxiale (vieilli) ou, elliptiquement, la ligne, le cercle idéal qui est à égale distance des deux pôles de la Terre et qu’on appelle aussi Équateur. Les latitudes se comptent à partir de la ligne. Passer, couper la ligne, franchir l’équateur, passer d’un hémisphère à l’autre. Baptême de la ligne, voir Baptême. Ligne de crête ou ligne de faîte, voir Crête, Faîte. Ligne de partage des eaux, qui délimite deux bassins hydrographiques. Ligne méridienne, voir Méridienne.
▪ astronomie. Ligne des nœuds, intersection du plan de l’orbite d’un astre avec un plan pris pour référence. L’intersection du plan de l’orbite de la Lune avec le plan de l’écliptique définit la ligne des nœuds de l’orbite de la Lune.
▪ Marine. Ligne de flottaison, voir Flottaison. Lignes d’eau, coupes horizontales de la partie submergée de la coque, parallèlement à la flottaison. Ligne de charge, flottaison en charge, correspondant au chargement maximal du navire.
4. Pris comme ce qui limite dans l’espace un contour, une forme, une silhouette. Lignes et volumes. Un bâtiment aux lignes harmonieuses. La ligne dépouillée, épurée d’un décor. Par métonymie. beaux-arts. Cet artiste privilégie la couleur au détriment de la ligne.
▪ Par analogie. Forme, aspect général, style. En esthétique industrielle. La ligne d’une automobile, d’un train.
▪ Spécialement. Minceur de la silhouette, sveltesse. Avoir le souci de sa ligne, surveiller sa ligne. Garder la ligne, rester mince.
▪ Expr. fig. Les grandes lignes d’un projet, d’une entreprise, les axes principaux, essentiels, autour desquels s’ordonne l’ensemble. Voici les grandes lignes de son discours, de son essai. Exposer les grandes lignes d’un programme politique.
5. Pour marquer, indiquer, établir une direction. Suivre la ligne de plus forte pente. Aller en droite ligne, sans faire de détours. Expr. fig. Suivre la ligne droite, la ligne du devoir, tenir une conduite conforme au devoir, à l’honneur. Se donner, se fixer une ligne de conduite. Il a toujours suivi la même ligne, ne s’est jamais écarté de la ligne qu’il s’était tracée. La ligne d’un parti, son orientation politique, les principes qu’il impose. Être dans la ligne, ne pas dévier d’une consigne donnée à un groupe par ses dirigeants. Sa réaction est bien dans la ligne de ses idées, est conforme à ses idées, en constitue le prolongement naturel. La ligne directrice ou, au pluriel, les lignes directrices d’un essai, d’un article, d’une œuvre, l’idée générale qui l’inspire, l’oriente, l’ordonne.
▪ artillerie. Ligne de tir, droite qui prolonge à l’infini l’axe de l’âme du canon, du fusil. Ligne de mire, droite qui va de l’œil du tireur ou du pointeur à la cible en passant par le cran de mire ou l’œilleton de la hausse et par le guidon. Fig. Être dans la ligne de mire de quelqu’un, être, de sa part, l’objet d’une surveillance particulière et hostile.
▪ militaire. Ligne de direction, qu’un corps militaire en campagne doit suivre pour se porter, de sa position actuelle, à celle qu’on veut lui faire occuper. Ligne d’opération, qu’une armée ou plusieurs corps engagés dans la même opération doivent suivre constamment, et dont ils doivent, par leurs manœuvres, chercher à se rapprocher sans cesse, quand ils ont été forcés de s’en éloigner. Ligne de communication, chemin par lequel une armée communique avec ses dépôts, ses magasins, ses réserves.
6.  Spécialement. Système de transports publics desservant régulièrement les mêmes lieux selon un parcours défini ; par métonymie, le parcours lui-même. Ligne de métropolitain, d’autobus, d’autocar. Ligne maritime. Navire de ligne. Ligne aérienne. Avion, pilote de ligne. Lignes ferroviaires intérieures, internationales. Grandes lignes, par opposition à Lignes régionales. La ligne Paris-Lyon-Marseille. En tête de ligne, là où commence le parcours.
II.
II. Suite d’éléments disposés côte à côte.
1. Suite de personnes ou d’objets placés les uns à côté des autres, généralement sur un même rang. Une ligne d’arbres, de piquets. Les chasseurs formèrent une ligne pour la battue. Placer des pions en ligne sur l’échiquier.
▪ Expr. fig. Être, marcher sur la même ligne, avoir le même rang. Ces deux artistes sont sur la même ligne, sont égaux en mérite, en réputation. Mettre deux personnes, deux choses sur la même ligne, les traiter de la même façon, leur accorder la même estime. Un homme hors ligne, un ouvrage hors ligne, très supérieur aux autres, sans égal.
▪ Spécialement. biologie. Ligne latérale, organe sensoriel des Poissons et des Agnathes, formé d’une série d’orifices alignés de chaque côté du corps. – Sports. Une course en ligne, où les concurrents s’alignent au moment du départ. La ligne des avants, des arrières d’une équipe de football, de rugby, l’ensemble des joueurs placés à la même hauteur sur le terrain. Ligne d’attaque, de défense. Jouer en deuxième ligne, en troisième ligne ou, par métonymie, être deuxième, troisième ligne, au rugby, se dit d’un joueur qui occupe cette position dans la mêlée. –  escrime. Plan de l’espace dans lequel doivent se trouver les épaules, le bras et l’arme. Se mettre en ligne.
2.  militaire. Ensemble d’unités militaires ou de soldats placés les uns près des autres dans une manœuvre ou pour faire face à l’ennemi. Entrer, rentrer, se mettre, être en ligne, se placer ou se replacer dans l’alignement général. Rompre la ligne, se porter trop en avant ou rester trop en arrière. L’armée était campée sur plusieurs lignes. Les hommes marchèrent, attaquèrent sur deux lignes. La légion romaine au combat était rangée sur trois lignes.
▪ Par extension. Dispositif de troupes et de moyens de défense couvrant un front plus ou moins étendu. Ligne pleine, front continu, par opposition à Ligne à intervalles. Rompre, faire plier les lignes ennemies. Mettre plusieurs divisions en ligne, les présenter pour affronter l’ennemi. Monter en ligne, rejoindre le front. Monter en première ligne, rejoindre la position la plus proche de l’ennemi et, fig., prendre la part la plus active à une action dangereuse, s’exposer aux attaques, aux critiques les plus vives. Sur toute la ligne, sur l’ensemble du front et, fig. et fam., sur tous les points, entièrement. Battre l’adversaire sur toute la ligne. Il avait raison sur toute la ligne. Anciennement. Troupe de ligne, par opposition à Troupe légère ou irrégulière. Infanterie de ligne. Régiment de ligne. Elliptiquement et fam. La ligne, les corps composant l’infanterie de ligne. Le 46e de ligne.
▪ Fortifications. Suite d’ouvrages permanents ou provisoires destinés à couvrir une armée ou à protéger les approches d’une place. Lignes de contre-approches, de circonvallation, de contrevallation. Au pluriel. Retranchements. Travailler aux lignes. Par extension. Ensemble d’ouvrages, de dispositifs destinés à défendre une frontière. La ligne Maginot, la ligne Siegfried, dispositifs stratégiques continus formés d’ouvrages édifiés entre les deux guerres mondiales de part et d’autre de la frontière franco-allemande.
▪ Par analogie. Ligne de douane, série de postes établis le long d’une frontière pour empêcher la contrebande.
▪ Marine militaire. Formation de bâtiments qui gouvernent à distance égale, parallèlement ou l’un derrière l’autre. Ligne de combat, de marche, de convoi. Former, doubler, rompre, enfoncer la ligne. Vaisseau de ligne, dont la puissance de feu était suffisante pour lui faire prendre rang dans un combat naval.
3. Suite de caractères écrits ou imprimés, qui sont disposés les uns à côté des autres et à la même hauteur, sur la largeur de la page. Écrire quelques lignes à la main. Effacer, raturer une ligne. Aller à la ligne, marquer un alinéa. Point à la ligne. Il y aura, à la dactylographie, soixante signes à la ligne, et vingt-cinq lignes par page. Ligne de tête, la première de la page. Une ligne a sauté à la composition. Un journaliste payé à la ligne, selon le nombre de lignes qu’il a écrites. Expr. Tirer à la ligne, allonger inutilement un texte.
▪ Par métonymie. Texte ou passage d’un texte. Ces lignes sont calomnieuses.
▪ Expr. Lire un ouvrage de la première à la dernière ligne. Lire entre les lignes, saisir, dans un écrit, le sens caché qui peut y être. Fam. Deux lignes, quelques lignes, une courte missive. Je vous écrirai quelques lignes.
▪ Par analogie. comptabilité. Ligne de dépenses, de recettes. Mettre, faire entrer en ligne de compte, employer, comprendre dans un compte et, fig., faire mention d’un élément pour en tirer avantage ou le prendre en considération. Je ne fais pas entrer en ligne de compte ce que j’ai fait pour vous. – Finances publiques. Ligne budgétaire, catégorie particulière de dépenses ou de recettes, à l’intérieur d’un compte budgétaire ou d’un compte spécial du Trésor.
4.  Par extension. Dans le langage du commerce et de la publicité. Se dit d’une série d’articles de même marque, conçus pour former un ensemble assorti, pour se compléter. Une ligne de bagages. Une ligne de produits de beauté.
III.
III. Suite des membres d’une famille ; filiation.
Ligne ascendante, suite continue des ascendants. Ligne descendante, suite continue des descendants. Descendre en ligne directe, en droite ligne de tel personnage historique. Ligne masculine, féminine. Ligne collatérale, voir Collatéral.
IV.
IV. Fil, cordeau, câble.
1. Cordeau, ficelle dont se servent les jardiniers, les maçons pour aligner leurs ouvrages. Planter des arbres à la ligne. Tirer un mur à la ligne. Ligne de charpentier, de maçon, ficelle enduite d’une matière colorante permettant de faire des marques rectilignes sur le bois ou la pierre. Marquer à la ligne l’emplacement, la direction d’un trait de scie.
▪ Marine. Petit cordage à trois torons, aux usages multiples. Ligne goudronnée. Ligne d’amarrage. Ligne de sonde, amarrée à un plomb de sonde. Ligne de loch, servant à mesurer la vitesse et le nombre de milles parcourus. Ligne tressée, filin constitué de huit faisceaux de trois fils de caret chacun. Mouiller une ligne, la mettre à l’eau.
▪ Pêche. Fil de crin, de soie, de nylon, au bout duquel on attache l’hameçon et dont on se sert pour prendre le poisson. Pêcher à la ligne. Amorcer, jeter, retirer une ligne. Ligne de fond ou ligne dormante, ligne sans flotteur, reposant au fond de l’eau et garnie de distance en distance de fils courts portant des hameçons. Ligne de traîne, qu’on remorque derrière l’embarcation. Ligne flottante, attachée à un flotteur et qu’on laisse aller dans le sens du courant. Ligne volante, ligne à main, légère, sans flotteur ni plomb. Par extension. Canne à pêche munie du fil et de l’hameçon. Disposer ses lignes.
2. Fil, câble, reliant entre eux deux ou plusieurs points ; système de communication, de transport d’énergie ou d’informations, établi au moyen de ces fils, de ces câbles. électricité. Fil destiné au transport de l’énergie électrique ; ensemble des conducteurs et des organes permettant ce transport. Ligne électrique aérienne, souterraine. Ligne à haute tension. Tirer une ligne à partir du réseau, du compteur. Ligne de terre, câble reliant à la terre les éléments normalement isolés d’une installation, pour éviter les risques de choc électrique en cas de fuite de courant. – télécommunications. Câble transmettant des signaux analogiques ou numériques entre divers points d’un réseau ; circuit de communication établi entre ces points. Ligne de transmission. Ligne télégraphique. Ligne téléphonique. Elliptiquement. La ligne est libre, occupée, coupée. Être en ligne, en communication téléphonique avec un correspondant. Ligne directe, reliée au réseau extérieur. Ligne intérieure, reliant les divers postes d’une installation collective. – informatique. Équipement en ligne, qui fonctionne en relation directe avec un autre. En ligne se dit également de services auxquels permet d’accéder un microordinateur connecté au réseau téléphonique ou à un réseau câblé. Services télématiques en ligne. ◉ (La locution anglaise On line ne doit pas être employée.)
V.
V. Métrologie. Anciennement.
La douzième partie d’un pouce. Aujourd'hui. Mesure de longueur utilisée au Canada et correspondant à la huitième partie d’un pouce.
Voir aussi
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.