grammaire

GRAMMAIRE

nom féminin
Étymologie : xiie siècle. Dérivé du latin grammatica, emprunté du grec grammatikê, « grammaire, culture ».
1. Ensemble des règles qui forment le système d’une langue et que l’on doit suivre pour parler ou écrire conformément à l’usage. Étudier la grammaire du français. Savoir sa grammaire. Discuter un point de grammaire. Une faute de grammaire, contre la grammaire.
▪ Anciennement. Classes de grammaire, les classes de sixième, cinquième et quatrième de l’enseignement secondaire, qui précédaient les classes de lettres.
2. Science qui a pour objet l’étude systématique des éléments constitutifs d’une langue, comprenant notamment la phonétique, l’orthographe, la morphologie, la syntaxe. Grammaire historique. Grammaire descriptive, qui se borne à analyser et décrire les faits de langue, par opposition à Grammaire normative, qui énonce des règles, présente des modèles. Grammaire comparée, qui étudie les rapports entre diverses langues dérivant le plus souvent d’une source commune. Grammaire comparée du grec et du latin. Grammaire générale, qui cherche à déterminer des lois valables pour toutes les langues. Grammaire structurale, fondée sur les principes d’analyse formelle de la linguistique structurale. Grammaire générative, voir Génératif. Spécialement. Agrégation de grammaire, qui se distingue de l’agrégation de lettres par son programme étendu de philologie.
 Titre célèbre : Grammaire générale et raisonnée, dite Grammaire de Port-Royal (1660).
3. Ouvrage où sont exposées les règles qui régissent l’usage d’une langue. Composer une grammaire grecque, une grammaire latine. Consulter une grammaire.
4.  Par analogie. Ensemble des principes, des règles qui permettent de s’initier à un art, à une technique.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.