En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

genre

GENRE

nom masculin
xiie siècle, gendre. Emprunté du latin genus, generis, « naissance, race, famille, espèce, sorte », dérivé de gignere, « engendrer ».
I.
I. Ensemble d’êtres, de choses ou d’espèces regroupés en fonction de leurs caractères communs ; le concept sous lequel on range cet ensemble.
1.  Le genre humain, l’ensemble des hommes, l’humanité. C’est la condition du genre humain. L’amour du genre humain. Expr. L’ami du genre humain, voir Ami.
2.  logique. Concept qui englobe d’autres concepts dits « espèces », et qui possède par rapport à eux une plus grande extension. Rectangle est genre par rapport à carré.
▪ Genre prochain, qui, dans une classification ou une série, est immédiatement supérieur à une espèce. Se dit également de l’ensemble des caractères communs qui, dans la définition d’une espèce, s’ajoute à la différence spécifique qui la distingue des autres espèces du même genre.
▪ Genre suprême, qui ne peut être englobé par aucun autre genre. L’être est dit genre suprême.
3.  sciences naturelles. Subdivision d’une famille ou d’une sous-famille, comprenant elle-même une ou plusieurs espèces. Cet animal, cette plante appartient à tel genre. Le chêne, le hêtre, le châtaignier sont des genres d’arbre appartenant à la famille des Fagacées. Le lapin et le lièvre sont deux espèces appartenant au genre Lepus. La désignation scientifique des êtres vivants comporte deux noms, celui du genre et celui de l’espèce, comme dans « canis lupus » (le loup), suivant la terminologie de Linné, toujours en vigueur.
4.  littérature. beaux-arts. Chacune des parties ou divisions d’un art ; ensemble des œuvres qui sont apparentées par leur forme, leur sujet, leur style. Les genres littéraires, artistiques. Dans sa « Poétique », Aristote traite des genres épique, tragique et comique. Le genre du roman, de la nouvelle. Spécialement. Peinture de genre, qui représente des scènes et des objets de la vie quotidienne, des scènes d’intérieur, d’intimité, de fantaisie, par opposition aux tableaux d’histoire, aux paysages ou aux portraits. Teniers et Chardin sont des peintres de genre.
▪ musique. Se dit ordinairement des diverses formes d’expression musicale. Le concerto, la symphonie, l’opéra, le jazz sont des genres musicaux. S’emploie également pour caractériser, dans la musique ancienne, le mode de succession des tons. Genre chromatique, diatonique, enharmonique, voir ces mots. Expr. Musique de genre, chanteur de genre, orchestre de genre, musique, chanteur, orchestre d’inspiration ou de caractère populaire.
▪ Par extension. Style qui caractérise un type d’œuvre ; manière d’écrire, de composer, d’exécuter qui distingue un artiste. Adopter un genre. Ce tableau est dans le genre du Corrège. Genre maniéré.
▪ Expr. C’est la loi du genre, c’est un trait constant du genre et, fig., c’est une conséquence inévitable. Péj. Mélanger, mêler les genres, ne pas distinguer ce qui convient à telle ou telle chose, à telle ou telle situation. La confusion des genres.
5.  grammaire. Catégorie sous laquelle on range les substantifs en les répartissant selon certaines propriétés morphologiques qui, dans certains cas, sont fondées sur la distinction entre mâle et femelle. Accord en genre et en nombre. Indiquer le genre d’un nom. Plusieurs langues indo-européennes, telles que le grec, le latin, l’allemand, le russe, comportent trois genres : masculin, féminin et neutre. Le français comporte deux genres traditionnellement dénommés masculin et féminin, le genre masculin étant aussi employé comme genre non marqué ou extensif. Dans « tous les voyageurs », le genre non marqué permet de désigner indifféremment des hommes et des femmes. Le mot « homme » est du genre masculin dans « Adam était un homme », mais il est du genre masculin non marqué dans « Adam est le premier homme », où il désigne l’humanité entière. Le genre féminin avec valeur extensive est peu employé en dehors de la dénomination des espèces animales ou végétales.
Remarque
Dans sa déclaration du 14 juin 1984, l’Académie a rappelé que la distinction des sexes n’était pas pertinente pour rendre compte de la différence entre les genres grammaticaux, et que le genre non marqué était préférable, lorsque l’usage ne s’y opposait pas, pour les noms de titres, de professions, de fonctions : le juge, le délégué, le docteur, le président désignent indifféremment un homme ou une femme ; il n’y a pas lieu de créer des équivalents féminins à ces termes.
II.
II. Dans une acception plus générale. Ensemble d’êtres ou de choses présentant quelque ressemblance ; variété, sorte.
Il y a divers genres de physionomies, de caractères. Ce genre de plaisanterie n’est pas de bon goût. Il mène un genre de vie qu’on ne saurait approuver. Marchandises en tous genres. Des excès en tous genres. Excellent, réussi dans son genre. Un exemplaire, une œuvre, une personnalité unique en son genre. Ces deux affaires ne sont pas de même genre ou du même genre. Des difficultés d’un autre genre. Loc. Dans le genre, dans ce domaine, en la matière. C’est ce qu’on fait de mieux dans le genre.
▪ En apposition. Fam. Un tissu genre cretonne, qui a l’apparence de la cretonne.
▪ Par extension. Manière d’être, comportement (parfois par ironie). Bon, mauvais genre. Avoir bon genre. Cela fait mauvais genre. Le genre artiste, le genre bohème. Faire du genre (vieilli), prendre un genre, se donner un genre, prendre des manières affectées. Loc. Bon chic, bon genre, voir Chic.
▪ Spécialement. Goût, mode, usage. Le genre actuel, le genre d’aujourd’hui. Expr. fam. Être le genre de quelqu’un, lui convenir bien, être conforme à ses goûts. Cette femme n’était pas son genre. Ce n’est pas son genre, ce n’est pas dans sa nature, cela ne lui ressemble pas. Expr. pop. Ce n’est pas le genre de la maison, ce n’est pas dans les usages admis ici.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.