fragment

FRAGMENT

nom masculin
Étymologie : xiiie siècle, frament. Emprunté du latin fragmentum, « morceau d’un objet brisé », dérivé de fragmen, « éclat, débris ».
1. Morceau d’une chose qui a été rompue, brisée, déchirée. Un fragment de roche. Des fragments de verre. Rassembler les fragments d’une lettre, d’une photographie. Un fragment de calotte crânienne datant du Paléolithique. Un fragment de vase étrusque. Un fragment de stèle funéraire.
2. Petite partie d’un ensemble. N’occuper qu’un fragment du territoire. Fig. Percevoir des fragments de conversation.
3. Passage extrait d’un livre, d’un traité, d’un ouvrage. Citer des fragments d’un poème. Un fragment de symphonie. Spécialement. Ce qui est resté d’un ouvrage dont l’essentiel a disparu. Les fragments des tragédies perdues d’Euripide ou, par métonymie, les fragments d’Euripide. Les fragments d’Héraclite, de Ménandre.
4. Partie d’une œuvre qui n’est pas terminée ou qui n’a pu l’être. Publier des fragments. Fragments historiques, philosophiques, poétiques. Nous n’avons que des fragments de l’ouvrage que Pascal projetait d’écrire sur la religion chrétienne.
5.  Au pluriel. Œuvre conçue comme une suite d’éléments volontairement disjoints. Les « Fragments » de Novalis, publiés à partir de 1802.
Voir aussi
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.