flamber

FLAMBER

conjugaison verbe intransitif et transitif
Étymologie : xiie siècle ; repris au xvie siècle. Dérivé de flambe, « feu clair », issu du latin flamma, « flamme ».

I.

I. Verbe intransitif.
1. Brûler avec une flamme vive. Ce bois se consume sans flamber. Faites flamber ce feu. Spécialement. Faire flamber le punch, le faire brûler pour en réduire le degré d’alcool.
▪ Fig. et litt. Être animé, consumé d’ardeur, de passion. Flamber d’amour, d’indignation.
▪ Fig. et fam. S’élever brusquement, comme une flamme. Les prix ont flambé.
2.  Litt. Briller d’un vif éclat. Le soleil flambait. Un ciel qui flambe d’éclairs. La mer flambe sous le soleil. Des yeux qui flambent de colère. Par métonymie. Des yeux où flambe la colère.
3.  Marque de domaine : technique. Marque de domaine : marine. En parlant d’une pièce longue et mince. Se déformer, prendre la forme ondulée d’une flamme, sous l’effet d’une compression, d’un défaut de haubanage.

II.

II. Verbe transitif.
1. Passer à la flamme, mettre brièvement au contact d’une flamme. Flamber un instrument de petite chirurgie, le passer à la flamme d’un alcool pour le stériliser. Flamber un tissu pour en brûler le duvet. Flamber un arbre fruitier pour l’écheniller. Flamber un poulet, un pigeon, pour débarrasser sa peau des restes de plumes. Flamber une omelette, l’arroser d’un alcool et y mettre le feu.
2.  Fam. Dépenser follement, dilapider. En quelques semaines, il a flambé toute sa fortune. Absolument. Jouer gros jeu.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.