En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française
9e édition (actuelle)
Dictionnaire de l’Académie française, 9e édition (actuelle)

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

faculté
FACULTÉ nom féminin
xiiie siècle. Emprunté du latin facultas, « capacité, aptitude, possibilité », et, en latin médiéval, « genre d’études, collège universitaire », issu de l’adverbe archaïque facul, « facilement », dérivé de facere, « faire ».
I.
I. Capacité, aptitude.
1. Puissance, pouvoir qui rend un être capable d’exercer telle ou telle fonction du corps ou de l’esprit. Facultés naturelles. Facultés physiques, morales. La faculté de marcher, de parler. La faculté de penser, de juger, de raisonner. Faculté cognitive. Faculté d’imagination, d’invention. Faculté créatrice. philosophie. Les facultés de l’âme, selon la philosophie traditionnelle, les opérations de l’esprit, et, spécialement, selon la psychologie traditionnelle, l’intelligence, la volonté et la sensibilité considérées comme les causes, indépendantes les unes des autres, des phénomènes psychiques.
▪ Par analogie. Vieilli. Vertu, propriété d’un corps, d’une substance. L’aimant a la faculté d’attirer le fer. Faculté astringente, apéritive.
2. Aptitude, disposition particulière dont une personne fait preuve dans un domaine donné. Avoir la faculté de bien parler. Posséder une remarquable faculté de persuasion, d’analyse, de discernement. Il manifeste une grande faculté d’adaptation. Iron. Une grande faculté d’oubli.
3. Au pluriel et absolument. Capacité de juger, de raisonner. Jouir de toutes ses facultés. Perdre l’usage de ses facultés. Qualités intellectuelles. Un homme doué de facultés brillantes, peu communes.
4. Droit d’agir, liberté formellement donnée à un individu d’accomplir une chose, de jouir d’un privilège. Donner, accorder à quelqu’un la faculté de choisir. La faculté vous en est laissée. Un mineur n’a pas la faculté légale de disposer de ses biens. Vendre avec faculté de rachat, en gardant la possibilité d’exercer un droit de rachat.
II.
II. enseignement.
1.  Vieilli. Corps de professeurs chargés de l’enseignement d’une des disciplines fondamentales au sein d’une université. Il y avait autrefois quatre facultés : la faculté de théologie, la faculté de droit, la faculté de médecine et la faculté des arts. Elliptiquement, avec une majuscule. La Faculté, la faculté de médecine et, par extension, le corps médical ou, aujourd'hui, fam. et iron., le médecin traitant. Par ordre de la Faculté. Ce que permet, ce que défend la Faculté.
2.  Aujourd'hui. Établissement universitaire. Une faculté de sciences, de lettres et de sciences humaines, de droit et de sciences économiques, de médecine, de pharmacie. Les professeurs, le doyen d’une faculté. S’inscrire à la faculté ou, fam., en faculté.
▪ Par extension. Établissement privé d’enseignement supérieur qui est organisé comme les universités d’État sans toutefois être habilité à décerner les mêmes diplômes que celles-ci. Faculté libre. Faculté catholique. Faculté de théologie protestante.
▪ Par métonymie. Ensemble des bâtiments et des locaux attribués à un établissement universitaire. Les amphithéâtres de la faculté. Se rendre à la faculté.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.