S. Exc.

EXCELLENCE

nom féminin
Étymologie : xiie siècle. Emprunté du latin excellentia, « supériorité, excellence », de excellere (voir Exceller).
1. Degré éminent de qualité qu’une personne ou une chose atteint dans le domaine qui est le sien. L’excellence de son style, de son interprétation. L’excellence de son caractère. L’excellence d’un vin, d’un dîner.
▪ Spécialement. Prix d’excellence, prix décerné à l’élève qui s’est le plus distingué dans l’ensemble des disciplines. Obtenir le prix d’excellence pour la deuxième année consécutive. Par métonymie. Celui ou celle qui a reçu le prix. Il fut souvent prix d’excellence.
2.  Loc. Par excellence. De manière particulièrement caractéristique ou représentative. Hugo est le poète romantique par excellence. C’est le serviteur de l’État par excellence. Par extension. De la manière la plus juste ou la mieux appropriée qui soit. Le chien mérite par excellence le nom d’ami de l’homme.
3. Avec une majuscule. Appellation protocolaire accordée à divers hauts dignitaires, chefs d’État ou de gouvernement, ministres, ambassadeurs, archevêques, évêques. Son Excellence Monsieur…, ambassadeur de France. En manière d’adresse : Votre Excellence. Abrégé parfois dans la langue écrite en E., V. E., S. E. ou, pour un dignitaire ecclésiastique, en Exc., V. Exc., S. Exc. Autrefois, une Excellence, les Excellences, dignitaires ayant droit au titre d’Excellence. Iron. Donner de l’Excellence à quelqu’un, lui donner par flatterie une telle appellation.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.