étrenne

ÉTRENNE

nom féminin
Étymologie : xiie siècle, estreine. Issu du latin strena, « pronostic, présage, signe », puis « cadeau offert un jour de fête pour servir de bon présage, étrenne ».

I.

I. Cadeau ou gratification que l’on donne à l’occasion du nouvel an.
Je vous donne cela pour étrenne (vieilli). Dans ce sens, ne s’emploie plus guère qu’au pluriel. Il a reçu ce jouet comme étrennes. Par métonymie. Période où l’on achète, où l’on donne les étrennes. Les grands magasins sont illuminés pendant les étrennes.

II.

II. Vieilli.
1. Pour un marchand, la première vente de la journée.
2.  Expr. Avoir l’étrenne d’une chose, s’en servir le premier. Cette vaisselle n’a pas encore servi, vous en aurez l’étrenne.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.