estime

ESTIME

nom féminin
Étymologie : xiiie siècle. Déverbal d’estimer.
1. Évaluation (vieilli). Marque de domaine : Marine. Calcul approximatif de la position d’un navire, à défaut de tout relèvement et à partir de la distance parcourue et du cap suivi. Ce navigateur s’est trompé dans son estime. Naviguer à l’estime.
▪ Par extension. À l’estime, au jugé, par simple approximation. Évaluer à l’estime la distance d’un objectif, le cubage d’un arbre, le poids d’un animal. Fig. À l’estime des spécialistes, cette thèse fera date. À mon estime (vieilli), pour autant que je puisse juger. À mon estime, cette mode ne passera pas l’été.
2. Opinion favorable que l’on a de quelqu’un, en raison de ses qualités, de son mérite. Un homme digne d’estime. Avoir, éprouver, concevoir de l’estime, beaucoup d’estime, une grande estime pour quelqu’un. Tenir une personne en haute, en grande, en piètre estime. J’ai pour lui une estime particulière. Je lui garde toute mon estime. Je lui ai retiré mon estime. Il a perdu définitivement mon estime. Il m’honore de son estime. Il m’a donné de grandes marques d’estime. Monter, remonter, baisser dans l’estime de quelqu’un. S’acquérir l’estime publique. Il a l’estime et l’affection de tous les gens de bien. Il jouit de l’estime générale. S’attirer, conquérir l’estime de son entourage. Cet homme a droit à toute notre estime. Il est en haute estime auprès de ses collègues. Spécialement. L’estime de soi, de soi-même, l’opinion que l’on a de sa propre valeur.
▪ Par extension. Opinion favorable que l’on a d’une qualité, d’un comportement, d’une activité, etc. Son courage force l’estime. Sa conduite inspire beaucoup d’estime.
▪ Expr. Un succès d’estime, un succès remporté seulement auprès d’un petit nombre.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.