En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française
Dictionnaire de l’Académie française, 9e édition (actuelle)

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

drame

DRAME

nom masculin
xviie siècle. Emprunté du bas latin drama, du grec drama, « action », et, particulièrement, « action jouée sur scène ; pièce de théâtre ».
I.
I. théâtre.
1.  Vieilli. Genre littéraire qui rassemble toutes les pièces composées pour le théâtre.
2. Genre théâtral, de ton moins élevé que la tragédie, qui met en scène des actions pathétiques en y ajoutant parfois des éléments familiers, comiques ou bouffons ; pièce de théâtre appartenant à ce genre. Le drame bourgeois, défini par Diderot, s’attache avec une intention moralisante à la représentation de la vie privée. Drame populaire. Drame historique. Drame romantique. Selon Victor Hugo, le drame résulte de la combinaison du sublime et du grotesque, de la tragédie et de la comédie. Les écrivains romantiques ont opposé le drame de Shakespeare à la tragédie de Racine. Spécialement. Drame satyrique, dans le théâtre grec antique, pièce à sujet mythologique, où se mêlent le tragique et le bouffon, et dont le chœur est composé de satyres. Drame liturgique, au Moyen Âge, mise en scène, pendant les offices ou en dehors des offices, de textes sacrés, accompagnée de musique et de chants. musique. Drame lyrique, drame musical, terme souvent employé, depuis le xixe siècle, de préférence à celui d’opéra, pour désigner des œuvres dont l’unité profonde résulte à la fois de la continuité de l’action dramatique et de celle de l’élément symphonique. « Werther », drame lyrique de Massenet. « Pelléas et Mélisande », de Claude Debussy, est un drame musical tiré d’une œuvre de Maeterlinck.
II.
II. Évènement grave de la vie quotidienne.
1. Évènement qui inspire la terreur ou la pitié. Un drame affreux, terrible, épouvantable. Un drame conjugal. Cette mort accidentelle a été un drame pour la famille. Spécialement. Fait divers aux conséquences malheureuses ; accident, crime. Un drame de la mer, de la route. Ce meurtre est un drame de la jalousie.
2. Suite d’évènements graves. Le drame de la Révolution. Le drame de la guerre, de la guerre civile.
3.  Par affaiblissement. Situation pénible, douloureuse, due à un évènement malheureux ; état pitoyable. Le drame de l’abandon, de la maladie, de la misère, de la solitude.
4.  Expr. Tourner au drame, se terminer d’une façon tragique que rien ne laissait prévoir. Leur promenade a tourné au drame. Fam. Faire un drame, des drames, tout un drame, provoquer des discussions, des querelles pour peu de chose. Il fit de l’incident tout un drame. Il n’y a pas de quoi en faire un drame. Ce n’est pas un drame, ce n’est pas grave.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.