destinée

DESTINÉE

nom féminin
Étymologie : xiie siècle, au sens 2. Forme féminine substantivée du participe passé de destiner.
1. Puissance suprême qui semble régler de façon inéluctable le cours des choses et des existences. Se soumettre à la destinée. Accuser la destinée.
2. Déroulement des évènements qui constituent la vie d’un individu, d’une famille, d’une nation. Il eut une étrange destinée, une heureuse destinée. S’abandonner à sa destinée. Se rendre maître de sa destinée. Cet accident a contrarié sa destinée. Au pluriel. Ce à quoi un individu ou un groupe est voué, ce qui doit constituer son avenir, sa finalité, sa vocation. Être promis aux plus hautes destinées. Croire aux destinées de son pays.
▪ Par analogie. Ce qu’il est advenu de quelque chose. L’étrange destinée de ce mot, de cette invention.
3.  Litt. Vie, existence. Unir sa destinée à celle d’un héros. Finir sa destinée. Leurs destinées se sont croisées. Trancher la destinée de quelqu’un, le tuer, le mettre à mort.
 Titre célèbre : Les Destinées, d’Alfred de Vigny (1864).
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.