En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

débrouiller

DÉBROUILLER

conjugaison verbe transitif
xvie siècle, au sens de « rendre intelligible à l’esprit ce qui est embrouillé » ; xixe siècle, comme pronominal, au sens actuel. Dérivé de brouiller.
1. Démêler ce qui est embrouillé. Débrouiller des ficelles emmêlées. Fig. Mettre de l’ordre dans ce qui est confus. Débrouiller une comptabilité, une procédure. Une affaire difficile à débrouiller. Débrouiller une intrigue. Débrouiller ses idées.
2.  Fam. Débrouiller quelqu’un, lui apprendre à se tirer d’affaire ; lui donner les premiers rudiments d’une science ou d’un art. Débrouiller un élève en latin.
▪ Adjectivement. Un enfant très débrouillé pour son âge, très en avance. Pron. Se débrouiller, faire face à des difficultés pratiques ; manœuvrer pour se tirer d’embarras par ses propres moyens. Il est tout à fait capable de se débrouiller. À vous de vous débrouiller ! Qu’il se débrouille ! Il ne sait pas se débrouiller. Débrouille-toi toute seule ! Débrouille-toi pour être à l’heure ! Débrouillez-vous avec lui, trouvez un arrangement, un compromis avec lui. Il devra se débrouiller avec cela, s’en satisfaire, s’en accommoder. Pop. Il se débrouille, il vit d’expédients.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.