Cu

CUIVRE

nom masculin
Étymologie : xiie siècle. Du latin populaire *coprium, en latin classique cupreum, qui remonte à cyprium (aes), proprement « bronze de Chypre ».
1.  Marque de domaine : chimie. Métal de couleur rougeâtre, malléable, ductile, susceptible de prendre un beau poli (symbole : Cu ; numéro atomique : 29 ; masse atomique : 63,54). Une mine de cuivre. Du minerai de cuivre. Cuivre vierge, qui sort de la mine et n’a pas encore été fondu. Cuivre rouge, débarrassé de toute impureté. Cuivre jaune ou laiton, alliage de cuivre et de zinc. Cuivre blanc, alliage de cuivre, d’arsenic et d’étain. Le cuivre est bon conducteur de la chaleur et de l’électricité. Du cuivre embouti, martelé, repoussé. Du cuivre étamé. Un fil de cuivre. Une plaque de cuivre. Une casserole, une bassine, un plateau de cuivre. Des chandeliers, des chenets en cuivre. Graver sur une plaque de cuivre, sur cuivre. Traiter une vigne au sulfate de cuivre.
2. Objet en cuivre. Au pluriel. Les cuivres, tous les objets de cuivre de la maison. Astiquer, faire les cuivres. Marque de domaine : musique. Les cuivres, instruments à vent dont le corps métallique est généralement de cuivre par opposition aux Bois. Le cor, la trompette, le trombone, le tuba sont des cuivres. Faire dialoguer les cordes et les cuivres. – Marque de domaine : gravure. Plaque de cuivre sur laquelle est exécutée une gravure au burin, en taille-douce, à l’eau-forte. Acheter les cuivres d’une édition originale. Par métonymie. La gravure elle-même. Un livre orné de très beaux cuivres.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.