En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française
Dictionnaire de l’Académie française, 9e édition (actuelle)

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

contre-épreuve

CONTRE-ÉPREUVE

nom féminin (pluriel Contre-épreuves).
xviie siècle, contrepreuve, pour le sens 1 ; xviiie siècle, contre-épreuve, pour le sens 2.
1.  gravure. Estampe ou dessin qu’on obtient, par pression, à partir d’une estampe fraîchement imprimée ou d’un dessin au crayon gras. Tirer une contre-épreuve. La contre-épreuve reproduit le dessin de l’épreuve, mais en l’inversant. Fig. Pâle et médiocre imitation. Ses ouvrages ne sont que la contre-épreuve de ceux de son maître.
2. Procédure de contrôle destinée à vérifier les résultats d’une première opération. politique. Dans une assemblée délibérante, action de faire voter sur la proposition contraire à celle qui a d’abord été mise aux voix. L’opposition a demandé une contre-épreuve. – sciences. Expérience de contrôle. Les contre-épreuves ont corroboré les précédentes constatations.
Orthographe
◇ Peut s'écrire contrépreuve ou contre-épreuve, selon les rectifications orthographiques de 1990.
[règle §1] Soudure des mots composés.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.