coiffe

COIFFE

nom féminin
Étymologie : xie siècle. Du bas latin cofia, « coiffe, bonnet ».
1. Ajustement d’étoffe destiné à couvrir et à orner la tête des femmes, et variant suivant les provinces. Une coiffe empesée, tuyautée. Une coiffe bretonne, vendéenne, alsacienne, arlésienne. Se dit également de la coiffure traditionnelle de divers ordres et congrégations de religieuses. Les coiffes des béguines.
2.  Marque de domaine : chapellerie. Tissu dont on garnit l’intérieur d’un chapeau. Un chapeau doublé d’une coiffe de soie. Galon ou ruban de cuir fixé à l’intérieur d’un chapeau, d’un casque, d’une casquette. Rétrécir la coiffe.
3.  Spécialement. Marque de domaine : anatomie. Fragment de membrane amniotique recouvrant parfois la tête de l’enfant à la naissance. – Marque de domaine : botanique. Enveloppe membraneuse protégeant l’extrémité des racines des végétaux supérieurs. – Marque de domaine : technique. Enveloppe protectrice qu’on applique à l’extrémité d’un objet. La coiffe d’une bouteille. La coiffe d’un mât. – Marque de domaine : militaire. La coiffe d’un obus, recouvrant l’ogive. – Marque de domaine : astronautique. Enveloppe à profil aérodynamique, placée à l’avant d’un lanceur spatial ou d’une fusée-sonde, et qui en protège la charge utile. – Marque de domaine : reliure. Chacun des deux rebords, supérieur ou inférieur, du dos d’un volume relié.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.