chausse-trappe

CHAUSSE-TRAPPE

nom féminin (pluriel Chausse-trappes).
Étymologie : xiie siècle. Altération, d’après chausser et trappe, de chauchetrepe, « piège à animaux », composé de l’ancien français chauchier, « fouler », et de treper, « frapper du pied ».
1.  Anciennement. Engin de défense constitué d’une pièce de fer garnie de pointes, qu’on jetait dans les gués, sur les routes, et où hommes et chevaux s’enferraient. Semer un chemin de chausse-trappes. L’avant-garde fut arrêtée par des chausse-trappes.
2. Trou camouflé qui cache un piège pour prendre les animaux sauvages. Fig. Difficulté cachée à dessein ; piège que l’on tend à quelqu’un. Cette affaire est pleine de chausse-trappes.
Orthographe
◇ Peut s'écrire chaussetrappe, selon les rectifications orthographiques de 1990.
[règle §1] Soudure des mots composés.
[règle §7] Anomalies • séries désaccordées.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.