En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

chat, chatte

CHAT, CHATTE

nom
xie siècle. Du bas latin cattus, « chat (sauvage, puis domestique) ».
1. Petit mammifère carnivore de la famille des Félidés. Le chat a le pelage soyeux, le museau court, les oreilles triangulaires. Un chat qui fait ses griffes. Chat domestique. Chat errant. Un chat sauvage. Un chat noir, tigré. Un chat persan bleu. Une chatte angora, siamoise. Chat de gouttières ou de gouttière, ou chat européen, chat d’une espèce commune en Europe. Le miaulement du chat. Le chat ronronnait, faisait le gros dos. Rôder comme un chat. Le chat guette la souris. Une peau de chat, la dépouille de cet animal, utilisée comme fourrure et, autrefois, dans certaines expériences de physique. Par analogie. Iron. Chat fourré, magistrat revêtu de son hermine.
2.  Expr. fig. et fam. Friande, gourmande comme une chatte, gourmande avec sensualité et délicatesse. Faire la chatte, avoir des manières, des mines de chatte, être caressante, avoir des manières enjôleuses. Faire une toilette de chat, une toilette sommaire, se laver en se mouillant le moins possible. Elle est amoureuse comme une chatte, elle est souvent amoureuse, et ardemment. Une chatte n’y retrouverait pas ses petits, le désordre est extrême. Retomber comme un chat sur ses pattes, se tirer adroitement d’une situation difficile. Ils s’accordent, s’entendent, vivent, sont comme chien et chat, ils sont dans l’impossibilité de bien s’entendre. Jouer avec quelqu’un comme le chat avec la souris, avec cruauté, en lui donnant de faux espoirs. Ils ont joué longtemps au chat et à la souris, ils se sont épiés, guettés, en reculant l’instant de la rencontre, de l’affrontement. Jouer à chat, jouer au chat, jouer à se poursuivre. Jouer à chat perché, jouer à un jeu où, pour ne pas être pris, il faut, à un certain signal, être perché sur une pierre, un banc, etc. Il n’y a pas un chat, il n’y a absolument personne. Sur la route, je n’ai pas vu, je n’ai pas rencontré un chat. C’est le chat, manière populaire de dire à quelqu’un qu’on ne croit pas à ses protestations d’innocence lorsqu’il nie avoir commis une maladresse. Ce n’est pas vous qui avez fait tomber la lampe ? Alors, c’est le chat ! C’est de la bouillie pour les chats, un travail informe, inutilisable, un texte négligé, incompréhensible. Il n’y a pas là de quoi fouetter un chat, l’affaire, la faute dont il s’agit n’est qu’une bagatelle. J’ai d’autres chats à fouetter, des choses bien plus importantes à faire. Donner sa langue au chat, avouer son impuissance à répondre à une question, à une devinette. Écrire comme un chat, en très petits caractères et de manière illisible. Appeler un chat un chat, appeler les choses par leur nom, détester les circonlocutions. Acheter une chose chat en poche, l’acheter sans l’avoir vue. Vendre chat en poche, vendre une chose sans l’avoir montrée. Par extension. Avoir un chat dans la gorge, éprouver dans le gosier un embarras qui empêche de parler ou de chanter. Dans un emploi hypocoristique. Ma petite chatte, mon pauvre chat.
3.  Prov. À bon chat, bon rat, la riposte est à la hauteur de l’attaque. La nuit, tous les chats sont gris, dans l’obscurité, on ne reconnaît pas les personnes ou les choses et, fig., dans certaines circonstances, on distingue mal les différences, on se trompe facilement. Quand le chat n’est pas là, les souris dansent, en l’absence du patron, du détenteur de l’autorité, tout le monde en prend à son aise. Chat échaudé craint l’eau froide, quand une chose nous a causé une vive douleur, nous a été nuisible, nous en craignons même l’apparence. Il ne faut pas éveiller ou réveiller le chat qui dort, il ne faut pas chercher un danger qu’on pouvait éviter, ou ranimer une ancienne passion assoupie, une affaire désagréable dont on ne s’occupait plus.
4.  Par analogie. Chat à neuf queues, fouet muni de neuf lanières de cuir aux extrémités métalliques, utilisé autrefois comme instrument de punition dans l’armée et la marine anglaises. technique. Vieilli. Instrument à branches de fer dont on se servait pour visiter l’âme d’une pièce de canon. – chorégraphie. Saut de chat, petit bond latéral que l’on exécute jambes écartées et repliées.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.