calculer

CALCULER

conjugaison verbe transitif
Étymologie : xive siècle. Emprunté du bas latin calculare, « compter, apprécier », dérivé de calculus, « caillou », et, spécialement, « caillou servant à compter ».
1. Déterminer un résultat au moyen d’un calcul ou d’une suite de calculs. Calculer un prix de revient. Calculer le revenu d’une somme à tant pour cent. J’ai calculé combien il m’en coûtera, que cela me coûtera tant, ce que cela me coûtera. Calculer la surface d’un champ, d’un bâtiment. Calculer des tables astronomiques, dresser des tables propres à l’usage des astronomes. Par métonymie. Calculer une éclipse, déterminer par le calcul le moment où elle se produira, sa durée. Absolument. Calculer lentement, rapidement. Vous avez bien calculé, votre compte est juste. Calculer de tête, sans poser les nombres par écrit. Machine à calculer.
2. Évaluer, apprécier, mesurer en fonction du résultat que l’on veut obtenir. Calculer son élan avant de sauter. Calculer ses chances de réussite, de succès. Un risque calculé. Avez-vous bien calculé toutes les conséquences de cette décision ? Fam. Il a bien, mal calculé son coup, son affaire. Parfois péj. Étudier soigneusement en vue d’obtenir un certain effet. Elle calcule ses gestes, ses paroles. Sa générosité elle-même est calculée. Absolument. Compter au plus juste ; dépenser avec mesure. C’est un homme qui sait calculer.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.