En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

blanchiment

BLANCHIMENT

nom masculin
xviie siècle. Dérivé de blanchir.
1. Action de peindre en blanc. Le blanchiment d’un mur, d’un plafond. Le blanchiment d’une pièce à la chaux.
2. Opération consistant à rendre une substance blanche ou plus blanche par élimination de certains éléments teintés, de certaines impuretés. Le blanchiment du riz, de la cire brute, de la pâte à papier. Le blanchiment du chanvre, du coton, du lin. Le blanchiment des toiles. Le blanchiment de la laine, de la soie. Spécialement. Le blanchiment des monnaies.
3.  horticulture. Opération consistant à priver de lumière les tiges ou les feuilles d’une plante pour empêcher la formation de la chlorophylle et les rendre plus agréables au goût. Le blanchiment des laitues, des endives. (On dit aussi Étiolement.)
4.  cuisine. Cuisson rapide d’un aliment dans de l’eau bouillante ou dans un court-bouillon (voir Blanc, Cuisson au blanc).
5.  technique. Action de dégrossir, d’ôter les inégalités les plus saillantes d’une pièce de bois, de métal.
6.  Fig. et fam. Action de blanchir des capitaux d’origine illégale, des profits frauduleux. Le blanchiment de l’argent de la drogue.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.