bâti, -ie

BÂTI, BÂTIE

adjectif et nom
Étymologie : xiie siècle. Participe passé de bâtir.

I.

I. Adjectif.
1. Qui supporte des constructions. Une propriété bâtie. Un terrain non bâti.
2.  Par analogie. En parlant d’un être vivant. Être bien bâti, avoir une solide carrure. Être mal bâti, être mal fait, difforme. Être bâti à chaux et à sable, être particulièrement robuste.
▪ Fig. Un roman, un drame bien bâti. Une intrigue mal bâtie. Une phrase mal bâtie.

II.

II. Nom masculin.
1. Assemblage des montants et des traverses qui contiennent un ou plusieurs panneaux de maçonnerie, de menuiserie ou de serrurerie, ou qui servent de support aux organes fixes ou mobiles d’une machine. Le bâti d’une croisée. Le bâti d’un échafaudage. Le bâti d’un décor de théâtre. Le bâti d’un métier à tisser.
2.  Marque de domaine : couture. Assemblage provisoire à larges points des différentes pièces d’un vêtement (on dit aussi Faufilure). Faire le bâti d’une jupe. Rectifier le bâti d’un veston. Par métonymie. Fil qui sert à effectuer ce travail (on dit aussi Faufil). Ôter le bâti d’un col.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.