bannir

BANNIR

conjugaison verbe transitif
Étymologie : xiie siècle, banir, « annoncer à son de trompe, à cri public » ; xiiie siècle, au sens d’« exiler ». De l’ancien bas francique *bannjan, « proclamer, convoquer des troupes » (voir Ban I).
1. Condamner quelqu’un à quitter son pays, sa patrie, ou lui en interdire l’entrée. Bannir à temps, à perpétuité. On a abrogé la loi qui bannissait de France les héritiers directs des anciennes familles régnantes.
2. Ne plus admettre dans une société. Tombé en disgrâce, il fut banni de la cour. Bannir de sa table, de ses jeux. Par extension. Rejeter quelque chose. Bannir le luxe de sa maison. Bannir de sa conversation les mots grossiers. Un mot banni du dictionnaire.
3.  Fig. Écarter de son esprit. Devant lui, bannissez toute crainte.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.