En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

atelier

ATELIER

nom masculin
xive siècle, astelier, « tas de bois » ; xive siècle, atelier, « lieu où un artisan travaille (le bois) » ; xve siècle, au sens général. Dérivé de l’ancien français astelle, « éclat de bois, copeau » (voir Attelle).
1. Local où se fait un travail manuel, le plus souvent artisanal. Atelier de menuiserie. Louis XVI avait à Versailles un atelier de serrurier. Un atelier de couture, de confection. Aller à l’atelier. Quitter l’atelier. Quitter un atelier.
2. Section d’un établissement industriel où des ouvriers travaillent à la même tâche. Atelier de montage, atelier de réparations. Par métonymie. Le personnel attaché à ce lieu de travail. Chef d’atelier. C’est un homme qui conduit bien son atelier. L’atelier de laminage s’est mis en grève.
▪ histoire. Ateliers nationaux, ateliers ou chantiers ouverts en 1848 pour donner du travail aux chômeurs.
3.  beaux-arts. Lieu où travaille un artiste. Un atelier de peintre, de sculpteur. Une grande verrière éclairait son atelier. Par métonymie. Ensemble des élèves travaillant sous la direction d’un même maître. L’atelier de ce maître est très réputé. L’atelier de David, de Rodin. Une œuvre d’atelier, exécutée sous la direction du maître par ses élèves. Une scène religieuse de l’atelier de Rubens.
4.  franc-maçonnerie. Loge maçonnique.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.