En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

nature

5e édition

NATURE.

s. f.
■  L’universalité des choses créées. Dieu est l’auteur et le maître de la nature. L’ordre qui règne dans toute la nature. Il n’y a rien de si beau que le soleil dans toute l’étendue de la nature. Toute la nature nous prêche qu’il y a un Dieu. Étudier dans le grand livre de la nature.
Il se prend aussi pour Cet ordre qui est répandu dans toutes les choses créées, et suivant lequel toutes choses ont leur commencement, leur progrès et leur fin. Pénétrer dans les secrets de la nature. La nature est admirable jusque dans les moindres choses. Les lois de la nature.
Il se prend aussi en général pour La puissance, la force active qui a établi cet ordre, et qui le conserve suivant de certaines lois. La nature ne fait rien en vain. Les cristallisations sont des jeux de la nature. La nature répand ses dons, ses richesses par-tout.
Il se dit aussi par rapport aux effets que cet ordre produit dans chaque personne. La nature commence à s’affoiblir en lui. Vivre selon le cours de la nature.
On dit, Payer le tribut à la nature, pour dire, Mourir.
On dit, Forcer nature, pour dire, Vouloir faire plus qu’on ne peut.
Il se prend encore pour Le principe intrinsèque des opérations de chaque être, pour la propriété de chaque être particulier. Telle est la nature du feu. Il est de la nature de l’aimant, de ....
Il se prend encore pour Le mouvement par lequel l’homme est porté vers les choses qui peuvent contribuer à sa conservation. La nature demande telle chose pour sa conservation. Il faut donner quelque chose à la nature. Contenter la nature. Suivre l’instinct de la nature.
On dit familièrement, Être ennemi de la nature, pour dire, S’opposer à ce que la nature demande, ou pour les autres, ou pour soi-même.
Il se prend aussi pour Cette lumière qui est née avec l’homme, et qui le rend capable de discerner le bien d’avec le mal. La nature nous enseigne, la nature nous ordonne d’honorer père et mère. Cela est conforme à la nature, est contre nature. Selon Dieu et nature. Ce dernier est du style familier. On dit dans cette acception, La Loi de nature, par opposition à l’ancienne Loi, et à la Loi de grâce.
Il se prend aussi pour Complexion, tempérament. Il est bilieux, mélancolique de nature, de sa nature.
Il se prend aussi pour Une certaine disposition et inclination de l’âme. Une nature heureuse. Nature perverse. Il est enclin de sa nature à un tel vice.
On dit proverbialement, Nourriture passe nature, pour dire, que L’éducation a plus de force sur nous que la nature même. Et l’on dit aussi, que L’habitude est une autre nature, une seconde nature, pour marquer Le pouvoir que l’habitude a sur nous.
En termes de Peinture, Nature se dit Du sujet naturel sur lequel un Peintre travaille. Dessiner, peindre d’après nature. Prendre pour modèle, consulter la nature. S’éloigner de la nature. Ne pas connoître la nature. Il y a beaucoup de nature dans cette figure, dans cette statue. Des figures plus grandes que nature.
On appelle État de pure nature, L’état des hommes sauvages, sans société et sans lois. On dit aussi familièrement, Il est dans l’état de pure nature, pour dire, Il est tout nu.
Nature, se dit aussi de ce qui constitue tout être en général, soit incréé, soit créé. La nature divine. La nature humaine. La nature angélique. Le Verbe s’est uni avec la nature humaine. On dit aussi, La nature humaine, pour dire, Le genre humain.
Il se dit encore De l’état naturel de l’homme, opposé à l’état de grâce. La nature corrompue. La nature est fragile. Dans l’état de nature, dans l’état de grâce.
Il se dit aussi Des productions de la nature par opposition à celles de l’art. L’art perfectionne la nature.
Il se dit encore Des parties qui servent à la génération dans les femelles des animaux.
Nature, signifie quelquefois, Sorte, espèce. Je n’ai point vu d’arbres de cette nature. Qui a jamais vu des affaires de telle nature ? J’aimerois mieux une autre nature de biens, de rentes. Pour frustrer ses héritiers de son bien, il l’a changé de nature. Cette plante, cette pierre, ce minéral est d’une nature particulière et distinguée de toute autre.
On dit, que Des meubles sont en nature, pour dire, qu’Ils n’ont pas été aliénés, détournés. Il a été ordonné qu’il lui rendra tels et tels meubles, s’ils sont encore en nature.
On dit, Payer en nature, pour dire, Payer avec les productions naturelles du sol. Une rente seigneuriale payable en nature.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.