En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation d’un témoin de connexion (cookie), afin de réaliser des statistiques de visites et de personnaliser votre navigation. Pour en savoir plus, cliquez ici.

J’accepte Je refuse

PARTAGER

Vous pouvez copier le lien suivant
dans le presse-papiers :

Il vous permet de créer un lien hypertexte vers cet article du Dictionnaire.

Consultez les conditions d’utilisation pour en savoir plus.

Termes, abréviations et symboles

Logo Académie Française

 : ce mot correspond à plusieurs entrées :

naufrage

NAUFRAGE

nom masculin
xve siècle, naffrage. Emprunté du latin naufragium, de même sens, lui-même composé à partir de navis, « bateau », et frangere, « briser ».
1.  Perte d’un bateau qui a été jeté à la côte ou a subi en mer un accident. Les naufrages sont fréquents dans ces parages. Ces écueils ont causé de nombreux naufrages. Ce vaisseau a disparu corps et biens dans un naufrage. Les débris, les restes d’un naufrage.
▪  Loc. Faire naufrage. En parlant d’un bateau ou de toute autre embarcation, disparaître, se perdre en mer. Le paquebot, la chaloupe a fait naufrage. En parlant de personnes. Ce marin a fait trois fois naufrage.
2.  Fig. Ruine complète ; malheur qui fait tout perdre. Il n’a pu sauver son entreprise du naufrage, il a mené son entreprise au naufrage. Le naufrage d’une monnaie, d’un système.
▪  Expr. Faire naufrage au port, près du port, voir ses projets ruinés, renversés au moment où le succès semblait assuré.
Vous pouvez cliquer sur n’importe quel mot pour naviguer dans le dictionnaire.